Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'allemand Schaeffler va entrer en Bourse pour se désendetter

Reuters21/09/2015 à 12:53

L'ÉQUIPEMENTIER SCHAEFFLER VEUT S'INTRODUIRE EN BOURSE

FRANCFORT (Reuters) - L'équipementier automobile et industriel Schaeffler a annoncé lundi son intention de s'introduire en Bourse à Francfort pour réduire sa dette, sept ans après l'échec de sa tentative de rachat de Continental, qui l'avait amené au bord de la faillite.

Cette mise sur le marché, avec une première cotation prévue le 5 octobre, pourrait être la plus importante de l'année en Allemagne, une source proche du dossier estimant que son montant pourrait dépasser nettement 2,5 milliards d'euros.

Schaeffler, qui prévoit de céder un quart environ de son capital, dépasserait Covestro, la filiale de plastiques du géant de la chimie et de la pharmacie Bayer, dont l'entrée en Bourse est prévue le 2 octobre pour un montant de 2,5 milliards. Il pourrait en outre se poser d'emblée comme un candidat sérieux à l'entrée dans le MDax, l'indice allemand des valeurs moyennes.

A titre de comparaison, à la Bourse de Paris, le titre de plus grosse introduction de 2015 revient pour l'instant à Spie, avec 939 millions d'euros.

Schaeffler prévoit de mettre en vente 166 millions de titres, soit 66 millions d'actions nouvelles et 100 millions détenues pour l'instant par une holding de la famille Schaeffler. La fourchette de prix devrait être annoncée lundi prochain.

Le produit de l'opération sera consacré au désendettement de l'entreprise et de la holding, a expliqué le groupe.

"C'est la dernière étape du réajustement financier, du désendettement et de l'ouverture à de nouvelles opportunités de croissance", a dit à Reuters le président du directoire, Klaus Rosenfeld.

L'endettement net de Schaeffler AG s'élevait à 6,2 milliards d'euros fin juin et Schaeffler Holding a fait état d'une dette d'environ 3,6 milliards.

VAGUE D'IPO À FRANCFORT

Cette dette a été creusée principalement par la tentative de rachat de Continental en 2008, avortée en raison de la crise financière. La famille Schaeffler détient encore 46% du capital de Continental.

Klaus Rosenfeld a précisé que parallèlement à l'entrée en Bourse, le groupe prévoyait aussi de consacrer un milliard d'euros de flux de trésorerie à la réduction de la dette d'ici 2018.

Le groupe d'Herzogenaurach, en Bavière, prévoit de ramener sa dette à moins de 1,5 fois son excédent brut d'exploitation (Ebitda) d'ici trois ans, contre 2,8 fois fin juin.

Malgré la confiance affichée, Schaeffler n'est pas totalement immunisé contre les retombées des difficultés économiques actuelles de la Chine: il a revu lundi à la baisse sa prévision de croissance du chiffre d'affaires pour cette année, à environ 4-5% contre 5-7% jusqu'à présent, arguant d'une évolution moins favorable de ses marchés, notamment en Chine.

Outre Schaeffler et Covestro, la Bourse de Francfort doit accueillir le mois prochain le spécialiste des petites annonces en ligne Scout24.

Et d'autres grandes entreprises, comme le spécialiste du transport maritime Hapag-Lloyd et celui des matériaux de construction Xella devraient leur emboîter le pas.

La conjonction de ces projets s'explique par la volonté des entreprises candidates de tirer profit de la bonne tenue des marchés actions européens mais aussi de la perspective d'une remontée des taux d'intérêt, qui risque de détourner une partie des investisseurs vers les marchés de taux fixes.

Ce mouvement n'inquiète pas outre mesure les banques, qui affichent leur confiance dans la capacité d'absorption du marché.

"Des actifs importants et incontournables n'auront aucune difficulté à trouver une demande suffisante. De grands fonds vont probablement vendre certains titres ou d'autres équipementiers auto pour investir dans Schaeffler", a dit un banquier qui a requis l'anonymat.

"Les investisseurs ont encore beaucoup de liquidités à leur disposition", a-t-il ajouté.

(Maria Sheahan et Arno Schütze; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.