1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Allemagne se vante de l'état de ses finances publiques
Reuters13/03/2013 à 20:13

L'ALLEMAGNE SE VANTE DE L'ÉTAT DE SES FINANCES PUBLIQUES

BERLIN (Reuters) - Le gouvernement allemand s'est vanté mercredi d'être "envié par le monde entier" pour la bonne santé de ses finances publiques et de représenter un modèle pour l'Europe.

Berlin a dévoilé un projet de budget à long terme qui prévoit un nouveau rétrécissement de ses emprunts en 2014, qui atteindront leur plus bas niveau en quatre décennies.

Selon les chiffres présentés par les ministres des Finances et de l'Economie, Wolfgang Schäuble et Philipp Rösler, l'emprunt net atteindra 6,4 milliards d'euros et le déficit structurel aura totalement disparu en 2014. A partir de 2015, le pays n'aura plus de nouvelles dettes et l'année suivante, le budget sera excédentaire de cinq milliards d'euros.

"En toute modestie, c'est un résultat historique", a déclaré le ministre de l'Economie à la presse. "La leçon à tirer de la crise des dettes souveraines est qu'il est essentiel d'avoir des finances solides.

"Grâce à cette approche, l'Allemagne est à l'avant-garde en Europe. Notre succès consistant à mettre en oeuvre une politique de consolidation orientée vers la croissance est l'envie du monde entier", a-t-il poursuivi.

De son côté, Wolfgang Schaüble a profité de l'occasion pour réfuter les accusations selon lesquelles Berlin mettrait trop l'accent sur l'austérité dans les pays du sud de l'Europe comme la Grèce et l'Espagne. Il s'est félicité du programme budgétaire de l'Allemagne qui montre, à ses yeux, que consolidation et croissance ne sont pas incompatibles.

Gernot Heller et Matthias Sobolewski, Jean-Loup Fiévet pour le service français, édité par Gilles Trequesser

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • feniks
    14 mars05:28

    Y aurait-il quelque FAF (français arrogant et fainéant) jaloux de la réussite d'un ADT (allemand discret et travailleur) ?!...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer