1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Allemagne au bord de la récession, selon l'Ifo

Reuters10/11/2014 à 20:31

L'IFO ESTIME QUE L'ALLEMAGNE EST AU BORD DE LA RÉCESSION

BERLIN (Reuters) - L'Allemagne est au bord de la récession en raison de la faiblesse des économies de ses principaux partenaires, a averti lundi le président de l'Ifo, quatre jours avant la publication des chiffres du PIB allemand pour le troisième trimestre.

"Cela se jouera à peu de chose", a déclaré à Reuters Hans-Werner Sinn, ajoutant que les enquêtes effectuées par l'institut d'études munichois pointent davantage vers une récession.

Interrogé sur les raisons de ces sombres perspectives, Hans-Werner Sinn a déclaré: "Nous avons une crise économique dans les pays dits BRICs, la Russie de toute évidence, mais aussi le Brésil, et à présent la Chine s'affaiblissent également".

Selon lui, l'économie américaine est le seul point positif actuellement, mais cela ne sera pas suffisant pour soutenir le reste du monde.

L'économie allemande a commencé l'année en fanfare avant de se contracter au deuxième trimestre et des craintes pèsent à présent sur le troisième trimestre.

Un pays est techniquement dit en récession après deux trimestres consécutifs de contraction.

Les économistes interrogés par Reuters s'attendent en moyenne à une faible croissance de 0,1% en juillet-septembre, après une contraction de 0,2% en avril-juin.

Leurs estimations s'échelonnent d'une contraction de 0,2 à une croissance de 0,3% pour la statistique qui sera publiée vendredi.

Berlin a réduit sa prévision de croissance pour cette année et l'an prochain à respectivement 1,2% et 1,3%, en raison la faiblesse de l'économie mondiale et des crises internationales.

(Michael Nienaber et Oliver Denzer, Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer