Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

DAIMLER

64.91EUR
-0.02% 

DE0007100000 DAI

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    65.30

  • clôture veille

    64.92

  • + haut

    65.30

  • + bas

    64.91

  • volume

    5 919

  • valorisation

    69 443 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    20.04.18 / 09:37:23

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter DAIMLER à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter DAIMLER à mes listes

    Fermer

L'Alaskan, 2e pick-up Renault aux ambitions mondiales

Reuters03/09/2015 à 13:28

* Le véhicule, dérivé du NP300 de Nissan, arrivera mi-2016 * Leader du VU en Europe, Renault veut élargir son empreinte * Les pick-ups pèsent 38% du marché mondial des utilitaires (Actualisé avec précisions et commentaires) par Gilles Guillaume PARIS, 3 septembre (Reuters) - Renault RENA.PA a présenté jeudi son concept car Alaskan, préfigurant le deuxième pick-up du groupe grâce auquel il va tenter de reproduire à l'échelle mondiale son succès européen sur le marché du véhicule utilitaire. Dévoilé sur d'anciens terrains industriels, porte de la Villette, à deux pas de la Cité des Sciences et de l'Industrie, dans le nord-est de Paris, le nouveau pick-up, d'une tonne de charge utile et à double cabine, est en partie basé sur l'architecture du NP300 de Nissan 7201.T , comme la version annoncée en avril par l'autre partenaire Mercedes DAIGn.DE . Le véhicule de série devrait être présenté au premier semestre prochain et produit à partir de la mi-2016 dans l'usine mexicaine de Nissan. Renault prévoit également de fabriquer l'Alaskan dans son usine argentine et sur le site Nissan de Barcelone. "Le pick-up d'une tonne est par excellence le pick-up global", a expliqué Ashwani Gupta, directeur véhicule industriel monde chez Renault. "Nous avons maintenant les produits pour passer du statut d'acteur régional à celui d'acteur mondial." Renault, leader du VU en Europe depuis 17 ans avec ses camionnettes et ses fourgons, pointe plus loin à l'échelle internationale avec une part de marché mondiale de 3,5% au premier semestre. Pour étendre sa présence, les pick-ups sont un segment incontournable puisqu'ils représentent plus d'un tiers (38%) du marché mondial du véhicule utilitaire. Interrogé sur d'éventuelles ambitions sur le marché nord-américain, où les pick-ups règnent en maître, Ashwani Gupta a répondu que Renault n'avait pas de tel projet à l'heure actuelle. Aux Etats-Unis et au Canada, le marché est dominé par des pick-ups plus grands encore que l'Alaskan. Le groupe a présenté en juin le premier pick-up de sa gamme, l'Oroch dérivé du Duster. Plus petit que l'Alaskan, il est surtout destiné à l'Amérique latine et sera assemblé à la fin de l'année dans l'usine brésilienne de Renault. (Edité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

-0.05%
+0.24%
+0.25%
-0.23%
-0.06%
+0.12%
+0.49%
+0.12%
+0.05%
+0.12%
+0.22%
0.00%
-0.68%
-0.37%
+0.14%
0.00%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.