Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Afic présente ses propositions pour orienter l'épargne vers les PME

Newsmanagers23/05/2011 à 14:30
(NEWSManagers.com) - L' Association Française des Investisseurs en Capital (Afic) a présenté le 17 mai une série de propositions propositions afin d' améliorer les conditions d' accès au financement en fonds propres des PME.
Compte tenu des effets conjugués de la crise économique et financière et de l' évolution prochaine des règlementations régissant les placements des investisseurs institutionnels (Solvabilité II et Bâle III), l' accès des PME françaises à des financements en fonds propres va être fortement réduit. Sans oublier que la réforme de la fiscalité prévue pour juin 2011 pourrait aussi priver les PME d' une grande part des ressources en capital dont elles disposent aujourd' hui. Aussi l'Afic a-t-elle engagé des réflexions pour favoriser le développement des PME et en diversifier les sources de financement. " Les propositions annoncées par l' Afic reposent sur une ligne de conduite simple: dès lors que la Collectivité consent des efforts pour orienter l' épargne, il convient que la Collectivité y trouve une contrepartie" , explique dans un communiqué Hervé Schricke, président de l' association. " Nos propositions tendent à renforcer l' épargne longue et à l' orienter vers les fonds propres des PME, elles-mêmes créatrices, d' une part, d' emplois donc de cotisations sociales, et d' autre part, de recettes fiscales."

Six mesures ont été ainsi annoncées pour améliorer le financement en fonds propres des PME :


- Améliorer les conditions de garantie de valeurs liquidatives des investisseurs en partenariat avec OSEO ? L' AFIC propose d' élargir le dispositif actuel de garantie OSEO à l' ensemble des fonds d' investissements dédiés aux PME, afin de permettre aux investisseurs institutionnels et aux particuliers de continuer d' investir dans le capital-investissement. En réduisant l' amplitude du risque de perte sur les portefeuilles investis en capital-investissement par une effet de mutualisation des portefeuilles, ce fonds de garantie permettrait de réduire la charge en fonds propres des établissements soumis à des règles de solvabilité (assureurs et banques) et de rassurer les particuliers.
- Relancer les placements des assureurs dans le non coté ? Les assureurs ont pris en 2004 l' engagement d' allouer 2 % de leurs actifs en titres non cotés: atteints à fin 2008, les niveaux d' allocation ont cependant reculé depuis. L' AFIC prend aujourd' hui l' initiative d' élaborer un projet de charte afin de proposer de nouveaux objectifs d' investissement répondant plus précisément aux besoins des PME et apportant aux assurés épargnants les meilleures garanties en termes de diversification des risques, performance et professionnalisme. Par le biais des véhicules adhérant à la charte, l' objectif est d' orienter un milliard d' euros ? inclus dans l' engagement global de 2 % - vers le marché des petites capitalisations avec des tickets d' investissement inférieurs à 15 millions d' euros par entreprise (définition du programme France Investissement).
- Mobiliser une partie de l' épargne longue affectée aux fonds d' épargne retraite pour investir dans les PME ? L' AFIC suggère d' orienter 3 % de l' épargne longue affectée aux fonds d' épargne retraite (PERP, PERCO, Madelin, Préfon Retraite, ERAFP) vers le financement en fonds propres des PME créant ou préservant des emplois et générant ainsi de nouvelles cotisations.
- Réallouer une partie de l' épargne collectée au titre des Livrets d' épargne vers le financement en fonds propres et quasi fonds propres des PME ? L' AFIC propose d' orienter entre 3 et 5 % des fonds non centralisés et des fonds centralisés non affectés au logement social vers des véhicules d' investissement labellisés et dédiés au financement en fonds propres et quasi fonds propres des PME.
- Favoriser le développement des contrats d' assurance-vie en unités de compte orientées vers le financement en fonds propres des PME ? L' AFIC souhaite relancer les contrats de types " DSK" (1998) et " NSK" (2004) en introduisant de nouveaux paramètre permettant d' attirer et de rassurer les épargnants. Il s' agit alors de mettre en place à l' entrée un avantage fiscal attractif (réduction sur l' impôt sur le revenu), de maintenir l' avantage fiscal dévolu aux contrats d' assurance-vie classiques à la sortie (exonération de l' impôt sur le revenu) et de réduire le pourcentage global investi en actions à 25 %.

- Aménager le dispositif de réduction d' impôt sur le revenu pour les personnes souscrivant au capital de PME et aux parts de FCPI et de FIP ? L' AFIC souhaite améliorer le dispositif FCPI/FIP ? indispensable au financement des entreprises innovantes et des PME régionales - en aménageant notamment le dispositif de réduction d' impôt sur le revenu dit " Madelin" . La proposition envisage ainsi de relever les plafonds de versement qui s' appliquent aujourd' hui à la réduction d' impôt sur le revenu pour tout type de versement (direct, holding, FIP, FCPI) ainsi que le taux de la réduction d' impôt de 22% à 35% pour les souscriptions au capital d' entreprises innovantes et dans les FCPI. Enfin, l' AFIC souhaite relever le plafond spécifique de la réduction de 2,5 millions d' euros à 6 millions d' euros sur 12 mois ou à hauteur de 10 millions d' euros sur 2 ans afin de le faire correspondre aux besoins des entreprises innovantes.




info NEWSManagers


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.