1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'activité manufacturière progresse légèrement en France
Reuters01/12/2015 à 10:16

TROISIÈME MOIS D'AFFILÉE DE HAUSSE DE LA PRODUCTION DANS LE SECTEUR MANUFACTURIER

PARIS (Reuters) - L'activité dans le secteur manufacturier s'est inscrite pour le troisième mois consécutif dans une tendance de croissance très modérée en novembre en France, où l'impact des attentats du 13 novembre se fait pour l'instant peu ressentir, selon la version définitive de l'indice Markit publiée mardi.

L'indice du secteur est ressorti à 50,6 comme en octobre et septembre, le seuil de 50 séparant la croissance de la contraction. Il avait été annoncé à 50,8 en première estimation.

Les chefs d'entreprise interrogés font état d'une hausse de leur production pour le troisième mois d'affilée, mais au rythme le plus faible de l'actuelle période d'expansion.

Affaibli par la plus forte baisse des ventes à l'export depuis sept mois, le volume global des nouvelles commandes a accusé une quasi-stagnation, souligne Markit.

Les entreprises en ont profité pour réduire leurs arriérés de production au niveau le plus faible depuis six mois, le taux de contraction restant toutefois modéré.

Prolongeant la tendance amorcée il y a vingt mois, les effectifs des entreprises manufacturières françaises ont continué de diminuer le mois dernier mais dans des proportions marginales.

Pour Jack Kennedy, économiste de Markit, les entreprises du secteur manufacturier français n'ont pas mentionné de brusque chute des ventes au lendemain des attaques terroristes de Paris, mais "les événements tragiques du 13 novembre pèseront nécessairement sur le moral des consommateurs."

"Cette fragilisation du climat de confiance devrait compromettre les chances du secteur de sortir, avant la fin de l'année 2015, de la longue période d'apathie dans laquelle il est enlisé", a-t-il estimé.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer