1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'activité dans le privé accentue son repli en septembre
Reuters03/10/2014 à 11:57

L'ACTIVITÉ DANS LE SECTEUR PRIVÉ ACCENTUE SON REPLI EN SEPTEMBRE

PARIS (Reuters) - L'activité dans le secteur privé français s'est contractée pour le cinquième mois consécutif en septembre, les services revenant dans le rouge après deux mois de légère croissance, selon les résultats définitifs de l'enquête PMI publiés vendredi par Markit.

L'indice du secteur des services est ressorti à 48,4 contre 50,3 en août, repassant sous la barre de 50 qui sépare contraction et croissance de l'activité et ressortant à un niveau inférieur à celui donné en première estimation (49,4).

L'indice composite, qui combine l'industrie manufacturière - dont l'indice a été publié mercredi à 48,8 - et les services, est ressorti à 48,4 contre 49,5 en août, également en-deçà de sa marque en première estimation (49,1).

La contraction de l'emploi dans les services s'est accélérée en septembre, le taux de suppression de postes atteignant son plus haut niveau depuis 17 mois.

Pour Jack Kennedy, économiste de Markit, "les performances du secteur privé français sont restées faibles au troisième trimestre. Les résultats relatifs à l'activité et à la production suggèrent en effet une croissance quasi nulle du PIB, conformément à la tendance suivie par l'économie française depuis le début de l'année".

L'accélération des réductions d'effectifs témoigne du manque d'optimisme des entreprises concernant une amélioration prochaine de la conjoncture, ajoute-t-il.

(Jean-Baptiste Vey)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • d.e.s.t.
    03 octobre10:15

    Et l'inactivité dans le secteur public poursuit son ascension, grâce aux arrêts-maladie et autres absences non justifiées, et en l'absence criminelle de jours de carence pour la fonction publique!

    Signaler un abus

  • fred1903
    03 octobre10:10

    une belle récession ca s'appelle

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer