Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'A400M en difficulté, Airbus restructure les avions militaires

Reuters29/01/2015 à 21:51

AIRBUS S'ATTEND À PAYER DES PÉNALITÉS AUX PAYS CLIENTS DE L'A400M

par Tim Hepher et Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Airbus Group a remplacé jeudi le responsable de son pôle d'avions militaires, tirant les conséquences de la "situation critique" du programme de l'avion de transport A400M dont la montée en puissance industrielle s'accompagne de nouveaux retards.

Le groupe européen d'aérospatiale et de défense a nommé Fernando Alonso à la tête de son activité d'avions militaires pour remplacer Domingo Ureña-Raso, comme l'avait annoncé Reuters, à la suite des nouvelles difficultés d'un programme européen qui a déjà coûté plus de 20 milliards d'euros.

L'action accuse le coup à la Bourse de Paris. L'action, qui gagnait plus de 1% en début d'après-midi a terminé en baisse de 1,39% à 48,275 euros.

Airbus Group s'attend à payer des pénalités aux pays clients de l'A400M qui a connu de nouveaux retards, a déclaré le président exécutif du groupe, Tom Enders.

"Nous aurons certainement à payer des pénalités, nous devons de l'argent à nos clients", a-t-il dit lors d'une réception avec la presse à Paris.

"Cette fois, nous ne retournerons pas vers nos clients pour demander des fonds supplémentaires. C'est le groupe qui doit régler cela", a-t-il ajouté, faisant référence au renflouement de 3,5 milliards d'euros obtenu en 2010 de la part de ses sept pays clients.

Airbus Defence & Space a annoncé la semaine dernière qu'elle présenterait d'ici la fin février son planning de livraisons d'A400M pour 2015 avec ses différents pays clients, après des retards signalés par l'Allemagne.

"Etant donné la situation critique du programme, un comité de surveillance sera mis en place sous ma direction pour assurer un lien rapproché avec nos clients clés", explique Bernhard Gerwert, patron de la division Airbus Defence & Space, dans une lettre au personnel que Reuters a pu consulter.

Lui aussi espagnol, Fernando Alonso, 58 ans, prendra ses fonctions le 1e mars. Il dirige depuis 2007 les essais en vol des avions militaires d'Airbus, intégrés début 2014 dans la nouvelle division Airbus Defence & Space.

L'intégration des capacités militaires et la montée en cadence industrielle du programme, dont 170 unités ont été commandées, n'ont pas été à la hauteur des attentes du groupe, souligne dans un communiqué Bernhard Gerwert.

"C'est inacceptable et nous allons régler cela", promet-il.

RÉPARTITION DES TÂCHES SUR L'A400M

Le programme sera restructuré et toutes les activités industrielles liées à l'A400M seront réunies au sein du pôle opérationnel d'Airbus Defence & Space dirigé par Pilar Albiac-Murillo, précise la division du groupe d'aérospatiale et de défense dans un communiqué.

Les autres activités liées à l'A400M, comme le développement et les livraisons aux clients, resteront au sein du segment des avions militaires, dirigé par Rafael Tentor, le patron du programme.

L'armée française utilise déjà six exemplaires, dont le tout premier du programme livré en août 2013. Paris espère en réceptionner jusqu'à quatre cette année, dont deux à un nouveau standard qui permettra notamment des largages de matériel, des parachutages d'hommes et du ravitaillement en vol.

Le groupe, qui publiera ses résultats annuels le 27 février, avait fait état en novembre 2014 de retards dans l'ajout de nouvelles fonctionnalités dans certains avions, notamment en termes de ravitaillement en vol. [ID:nL6N0T40HU]

Outre l'A400M, la division Airbus Defence & Space regroupe notamment l'avion-ravitailleur MRTT et l'avion de combat Eurofighter, produit en coentreprise avec BAE Systems et Finmeccanica.

(Edité par Matthias Blamont)


Mes listes

valeur

dernier

var.

5.01 -0.79%
22 +1.15%
16.475 +0.06%
EDF
11.28 -1.61%
3513.06 +0.54%
1.221 +0.02%
1.285 +0.02%
18.947 +0.01%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.