Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

KPN vend sa filiale allemande à Telefonica Deutschland

Reuters23/07/2013 à 15:04

KPN VEND E-PLUS À TELEFONICA DEUTSCHLAND EN CASH ET EN ACTIONS

par Robert-Jan Bartunek et Clare Kane

BRUXELLES (Reuters) - KPN a officialisé mardi la cession de sa filiale allemande E-Plus à Telefonica Deutschland pour 5 milliards d'euros en numéraire et une part de 17,6% dans l'entité fusionnée qui la valorise à 8,1 milliards d'euros.

Selon KPN, cette transaction, qui doit encore recevoir le feu vert des autorités de régulation et des actionnaires, est de nature à créer de 5 à 5,5 milliards d'euros de synergies dans la téléphonie en Allemagne.

KPN, contrôlé par l'homme d'affaires mexicain et première fortune mondiale Carlos Slim, entend désormais se recentrer sur ses marchés clés, les Pays-Bas et la Belgique.

"Comme nous l'avons dit depuis de nombreuses années, nous sommes disposés à vendre des actifs au bon prix", a déclaré Eelco Blok, directeur général du groupe néerlandais. "Beaucoup de gens prédisaient ce rapprochement depuis longtemps et nous sommes très, très heureux d'être parvenus à un accord."

KPN a expliqué qu'il utiliserait le produit de cette vente, dont la finalisation est attendue pour le premier semestre 2014, pour améliorer son bilan.

Vers 9h45 GMT, l'action KPN prenait 3,44% à 1,862 euro à Amsterdam, loin de son plus haut du jour à 2,039 euros. Le titre Telefonica gagnait 2,34% à 10,295 euros à Madrid tandis que celui de Telefonica Deutschland perdait 1,98% à 5,58 euros à Francfort.

Le marché allemand est l'un des plus disputés à l'échelle européenne, mais le renforcement de la concurrence a eu un coût élevé pour KPN qui y a vu son bénéfice courant plonger de 30%, en données ajustées des éléments exceptionnels au cours du deuxième trimestre, essentiellement en raison d'une baisse des prix.

Au niveau du groupe, le bénéfice courant, après éléments exceptionnels, a reculé de 11% sur la période d'avril à juin pour ressortir à 1,08 milliard d'euros, un montant supérieur aux 991 millions anticipés en moyenne par les analystes interrogés par Reuters.

Dans le même laps de temps, Telefonica Deutschland a réalisé un bénéfice d'exploitation avant dépréciations et amortissement en baisse de 7,2% à 294 millions d'euros.

UNE OPÉRATION SURVEILLÉE

Sa maison mère Telefonica a assuré mardi que cette opération ne remettrait pas en question son objectif se ramener son endettement sous 47 milliards d'euros d'ici la fin de l'année.

Telefonica Deutschland, détentrice de la marque O2 et introduite en Bourse en octobre dernier, va s'employer de son côté à lever 3,7 milliards d'euros pour racheter E-Plus par une augmentation de capital à laquelle Telefonica participera à hauteur de 2,84 milliards d'euros.

Avec cette acquisition, Telefonica Deutschland détiendra environ 30% du marché allemand de la téléphonie mobile, ce qui le rapprochera de ses deux concurrents Deutsche Telekom et Vodafone qui en contrôlent 35% chacun.

Cette opération est la dernière en date d'une longue série dans le secteur mondial de la téléphonie, avec le récent rachat de Sprint Nextel par le japonais Softbank mais aussi avec l'annonce, mardi également, de l'ouverture de négociations entre Vivendi et Etisalat sur la vente de la participation majoritaire que le français détient dans Maroc Telecom.

L'envergure de la vente de E-Plus à Telefonica Deutschland devrait cependant inciter la Commission européenne à se pencher sur cet accord, notamment en raison de ses implications transfrontalières et de son impact pour les consommateurs et sur la qualité du réseau allemand.

Le rachat d'Orange Austria par Hutchison, qui a eu pour conséquence de faire passer de quatre à trois le nombre d'opérateurs autrichiens, s'était heurté aux griefs de la Commission qui a exigé en contrepartie un certain nombre de concessions de la part de l'acquéreur.

"Dans cet environnement dans lequel la consolidation du marché est très étroitement surveillée, nous pensons qu'un tel accord risque de devoir surmonter un certain nombre d'obstacles, sans même parler des concessions", a souligné Ulrich Rathe, analyste de Jefferies.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Véronique Tison

Mes listes

valeur

dernier

var.

12.7 +1.76%
5443.4 +0.38%
SEB
147.3 -0.07%
1244.27 +0.57%
18.41 +0.11%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.