Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Kiev prêt à accepter un prix de compromis sur le gaz

Reuters 13/06/2014 à 16:04

L'UKRAINE D'ACCORD POUR UN PRIX DE COMPROMIS SUR LE GAZ RUSSE

par Pavel Polityuk

KIEV (Reuters) - L'Ukraine s'est déclarée prête vendredi à payer le gaz naturel qu'elle importe de Russie à un tarif de 326 dollars les mille mètres cubes, pour une période transitoire de dix-huit mois pendant laquelle des négociations se poursuivraient afin de régler le contentieux tarifaire entre les deux pays.

Le directeur général de la compagnie publique Naftogaz, Andreï Kobolev, a déclaré à des journalistes que ce prix - à mi-chemin des exigences des deux parties - avait été proposé par la Commission européenne, qui joue les médiatrices dans le conflit.

La Russie menace de couper lundi ses livraisons de gaz à l'Ukraine si Kiev ne commence pas d'ici là à rembourser ses dettes au groupe Gazprom.

Le commissaire européen à l'Energie Günther Oettinger espère que les négociations reprendront samedi mais le ministère russe de l'Energie a exclu d'avoir d'autres discussions avec Kiev et l'Union européenne avant la date butoir de lundi.

"Pour nous, la Commission européenne a proposé un compromis qui n'est pas mauvais", a déclaré Andreï Kobolev à la presse, semblant suggérer que Kiev paierait ce prix pendant 18 mois.

"L'Ukraine serait prête, dans le cadre d'un tel compromis, à payer ses factures en retard", a-t-il dit.

Il a toutefois estimé que ce prix restait "plutôt élevé" compte tenu de propositions qu'il dit avoir reçu d'autres compagnies gazières européennes qui proposeraient de livrer à l'Ukraine du gaz à un prix plus bas.

Il n'a pas donné de détails sur ces offres qu'il dit avoir sur son bureau.

"DERNIÈRE OFFRE"

Moscou a présenté comme sa "dernière offre" à Kiev un tarif d'environ 385 dollars pour 1.000 m3 de gaz, soit une baisse de l'ordre de 20%.

"Cette réduction n'est pas suffisante pour nos partenaires ukrainiens, ils veulent plus, même si on ne voit pas clairement sur quelle base", a déclaré jeudi Vladimir Poutine lors d'une réunion ministérielle à Novo-Ogariovo, près de Moscou.

"Si c'est vraiment le cas, alors il semble bien que nous allions vers une impasse."

L'Ukraine veut un changement aux conditions d'un contrat de 2009 qui l'oblige à acheter un volume déterminé de gaz, à 485 dollars pour 1.000 mètres cubes. Moscou a ensuite revu ce prix à la baisse à 268,50 dollars avant de rétablir l'ancien tarif après l'éviction en février du président pro-russe Viktor Ianoukovitch.

Moscou a offert de réduire le prix à 385 dollars en supprimant une taxe à l'export de 100 dollars pour 1.000 mètres cubes. Cela correspondrait au prix moyen payé par les clients européens au groupe russe Gazprom.

La Russie affirme que l'Ukraine lui doit une facture de quatre milliards de dollars (trois milliards d'euros). Gazprom veut que l'Ukraine ait payé 1,95 milliard de dollars d'ici lundi, faute de quoi elle menace de fermer le robinet des approvisionnements.

(Avec Natalia Zinets; Jean-Stéphane Brosse et Danielle Rouquié pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

31.06 +0.88%
294.9274 +0.55%
71.89 +0.04%
73.71 +0.56%
4.734 +0.51%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.