1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Kering : vers un rapprochement avec Moncler ?
Cercle Finance05/12/2019 à 13:36

(CercleFinance.com) - Après l'OPA de LVMH sur Tiffany, Kering, qui avec Gucci connaît déjà bien l'Italie, va-t-il jeter son dévolu sur Moncler ? Capitalisant près de 11 milliards d'euros à Milan, la star locale des valeurs du luxe n'est pas sans attrait.

D'origine française, Moncler, le spécialiste des doudounes 'haut de gamme', doit son succès actuel à sa reprise par Remo Ruffini, son patron, qui détient aussi environ 22% du capital. M. Ruffini a mis au point un modèle économique qui a permis à ce spécialiste du 'soft luxury' de générer une impressionnante croissance ces dernières années : inférieur à 700 millions d'euros en 2014, le CA devrait, selon le consensus, dépasser 1,8 milliard d'euros en 2020. Sans oublier une marge opérationnelle proche de celle d'Hermès International, soit dans la région des 30%, alors que LVMH, lui, se situe plutôt dans la zone des 20%.

Globalement, Moncler profite de l'essor des vêtements de luxe décontractés (en clair, hors des costumes et autres tailleurs), plus tardif, mais non moins spectaculaire. Sa direction a su habilement l'exploiter en misant sur créativité de ses produits, en utilisant et en mettant en scène sa notoriété, en étendant ses gammes au-delà des produits hivernaux, ou encore en ouvrant des boutiques un peu partout, et notamment en Asie et dans les émergents.

Que Kering, dont Gucci est la marque amirale, mais concentre aussi la grande majorité des résultats, s'y intéresse, n'est pas étonnant. Moncler est la plus en forme des valeurs du luxe d'Italie, à la différence par exemple de Tod's. Elle est de bonne dimension et donc susceptible de diluer significativement Gucci. Reste à savoir combien Kering, dont la capitalisation est proche de 70 milliards d'euros, pourrait payer pour mettre la main dessus.

'Dans un environnement de taux bas, l'opération pourrait être relutive de 5% environ sur le bénéfice par action (Kering en) 2020 en tenant compte d'une prime de 30%', calculent les spécialistes du bureau d'études Invest Securities. Ce qui supposerait une OPA aux environs de 50 euros par action Moncler. Tout en notant que la relution envisagée n'est pas extraordinaire pour une opération de cette taille.

Mais attention, 'les synergies pourraient en revanche être limitées', avertit Invest Securities, puisque comme Kering, Moncler est déjà très profitable. A suivre.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.91%

Cette analyse a été élaborée par Cercle Finance et diffusée par BOURSORAMA le 05/12/2019 à 13:36:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer