Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

KBC cède l'assureur polonais Warta à Talanx

Reuters20/01/2012 à 13:59

KBC CÈDE L'ASSUREUR POLONAIS WARTA À TALANX

BRUXELLES (Reuters) - KBC a annoncé vendredi la vente de Warta, numéro deux de l'assurance en Pologne, à Talanx, troisième assureur allemand, pour 770 millions d'euros, cession qui rentre dans le cadre d'un programme de cessions imposée par la Commission européenne.

Le bancassureur belge précise dans un communiqué que l'opération améliorera son ratio de solvabilité Tier 1 d'un peu moins de 0,7 point de pourcentage et son bénéfice de 0,3 milliard d'euros.

Vers 10h45 GMT, l'action KBC avançait de 4,79% à 12,14 euros alors que l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes gagnait 0,4%.

KBC avait annoncé en juillet la mise en vente de ses activités en Pologne - qui incluent également une part de 80% dans le banque Kredyt Bank - dans le cadre d'un accord conclu avec la Commission européenne qui lui impose de céder des actifs en échange des sept milliards d'euros d'aides publiques reçus durant la crise.

La vente de Warta, qui devrait être finalisée au cours du second semestre 2012, sera probablement l'une des dernières du programme de cessions.

KBC s'est déjà désengagé de sa division de banque privée, du courtier britannique Peel Hunt, d'opérations de dérivés en Asie et des ses filiales belges Fidea et Centea.

Le produits de ces cessions ont largement contribué au remboursement de 500 millions d'euros à l'Etat belge l'an dernier .

Selon les analystes, la cession de Kredyt Bank sera plus difficile, les principaux acheteurs potentiels étant eux-mêmes des banques aux moyens limités par le durcissement des exigences en matière de capital.

Le quotidien polonais Rzeczpospolita a rapporté lundi que KBC pourrait annuler la vente de sa filiale bancaire locale en raison du niveau trop bas des offres reçues. Santander serait notamment intéressé par Kredyt Bank.

Talanx, qui contrôle 50,2% de Hannover Re, le troisième réassureur mondial, et prévoit de s'introduire en Bourse cette année, reprend à son compte 1,5 million de clients en Pologne avec Warta et 2.765 salariés.

Philip Blenkinsop, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand


Mes listes

valeur

dernier

var.

94.17 -0.07%
42.98 +3.67%
1.29 -3.73%
0.095 0.00%
13.585 +0.63%
0.385 0.00%
7.02 +1.74%
2.345 0.00%
80.4 0.00%
18.53 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.