1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Kaplan (Fed) prône la patience en matière de remontée des taux
Reuters03/03/2016 à 17:14

    AUSTIN, Texas, 3 mars (Reuters) - Le président de la Réserve 
fédérale de Dallas, Robert Kaplan, a appelé jeudi la banque 
centrale américaine à la patience en matière de relèvement de 
ses taux d'intérêt en arguant de l'impact du resserrement des 
conditions financières sur la croissance économique américaine.  
    Des facteurs tels que la baisse des marchés actions, celle 
du cours du pétrole et l'appréciation du dollar depuis le début 
de l'année freinent la reprise économique aux Etats-Unis, un 
effet comparable à celui d'une remontée des taux, a-t-il 
expliqué.  
    "Si je crois qu'une politique excessivement accommodante a 
un coût en termes de distorsions et de déséquilibres dans les 
recrutements, les allocations d'actifs et les décisions 
d'investissement, je crois aussi qu'à ce stade, la Fed doit 
faire preuve de patience dans ses décisions de réduction du 
caractère accommodant", a-t-il écrit dans un discours qu'il 
devait prononcer à Austin et publié à l'avance.  
    Robert Kaplan a ajouté s'attendre à ce que l'économie 
américaine fasse la preuve cette année de sa capacité de 
résistance, grâce entre autres à l'effet bénéfique de la baisse 
des prix à la pompe sur la consommation des ménages.  
    Il a précisé tabler sur une croissance d'environ 1,9% du 
produit intérieur brut (PIB) sur l'année, ce qui serait 
suffisant pour ramener le taux de chômage à 4,9%. 
    Mais, a-t-il ajouté, si la politique monétaire demeure 
accommodante, elle l'est "quelque peu" moins aujourd'hui qu'au 
début de l'année "à la lumière du resserrement des conditions 
financières globales".  
    La Fed doit veiller à évaluer l'impact de cette évolution et 
celui du ralentissement de la croissance mondiale sur l'économie 
américaine, a-t-il poursuivi. 
 
 (Jon Herskovitz, Marc Angrand pour le service français, édité 
par Juliette Rouillon) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer