Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Jupiter AM juge peu probable une guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine

AOF04/04/2018 à 16:56

(AOF) - Trump aboie plus qu'il ne mord et en dépit des gros titres récents, les probabilités d'une guerre commerciale généralisée avec la Chine sont minces, affirme Ross Teverson gérant du fonds Jupiter Global Emerging Markets. Malgré la rhétorique protectionniste, un accord raisonnable sur les échanges entre les deux nations prévaudra en définitive, ajoute t-il.

La taxe proposée par l'administration Trump sur 60 milliards de dollars US d'importations chinoises et l'annonce consécutive par la Chine d'une taxe en représailles sur les importations américaines ont inquiété de nombreux investisseurs.

Toutefois, alors qu'une guerre commerciale généralisée serait profondément néfaste pour les actions de part et d'autre du Pacifique, Jupiter AM pense qu'un tel scénario est peu probable.

Le gérant a constaté à plusieurs reprises que "Trump aboie plus qu'il ne mord". A plusieurs occasions, l'administration Trump a choisi d'initier des négociations à partir de positions apparemment extrêmes, peut-être afin de gagner plus de pouvoir dans la négociation, avant de s'accorder finalement sur un compromis.

Il y a tout juste un an, les investisseurs prenaient Trump aux mots et considéraient comme probable une sortie de l'ALENA par les Etats-Unis (Accord de libre-échange Nord-Américain). Aujourd'hui, la plupart seront d'accord pour dire que l'issue probable des négociations sur les échanges entre les Etats-Unis, le Mexique et le Canada consisteront simplement à un ensemble d'amendements mineurs à cet accord en place depuis 24 ans.

Plutôt que des ennemies économiques, il semble que les relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine soient en meilleure forme que ne le suggèrent les récentes annonces politiques et leur rhétorique, non seulement à cause de ce que le gérant a précédemment observé dans l'exemple de l'ALENA, mais aussi parce que les dirigeants et les représentants officiels chinois ont commencé à proposer des compromis potentiels aux Etats-Unis et aux autres économies majeures bien en amont des annonces tapageuses de la semaine dernière.

Plus tôt cette année, le Vice-Premier Ministre Chinois, Liu He, a suggéré à Davos que l'économie chinoise serait plus ouverte aux biens et services étrangers et que la réglementation changera de façon à renforcer la protection de la propriété intellectuelle des sociétés étrangères. Ce dernier point à été répété par le Premier Ministre Li Keqiang la semaine dernière et ce sont de tels développements qui permettent aux deux parties de cette apparente dispute commerciale entre les Etats-Unis et la Chine de " sauver la face " tout en évitant les conséquences mutuellement préjudiciables d'une escalade vers la guerre commerciale.

Au final, comme c'est souvent le cas avec Trump, les derniers gros titres sur une guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine mettent en avant le pire des scénarios. Aussi, Ross Teverson recommande d'éviter les décisions précipitées en réaction au flux de mauvaises nouvelles concernant les relations commerciales internationales.

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.558 -0.36%
1.164 -0.25%
29.6 +0.68%
553.53 +0.20%
80.91 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.