Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Journée diplomatique chargée pour Macron à Bruxelles

Reuters25/05/2017 à 07:00
    * Mini-sommet de l'Otan, rencontres bilatérales 
    * Climat et sécurité parmi les sujets abordés 
    * Premiers pas sur la scène internationale 
 
    par Marine Pennetier 
    PARIS, 25 mai (Reuters) - Emmanuel Macron est à Bruxelles ce 
jeudi pour une journée marathon de rencontres bilatérales, 
premier acte d'une séquence diplomatique qui doit permettre au 
chef de l'Etat de poser les jalons de sa politique étrangère et 
de se positionner face à Washington et Moscou. (pour 
l'avant-papier  ) 
    Le mini-sommet de l'Otan, qui se tiendra dans l'après-midi 
dans la capitale belge, est l'occasion pour le nouveau président 
français de prendre ses marques et de nouer des contacts avec 
ses homologues, dix jours après son investiture officielle.  
    Cinq entretiens bilatéraux sont inscrits à l'agenda 
d'Emmanuel Macron qui, à 39 ans, fait ses premiers pas sur la 
scène internationale dans un contexte géopolitique mouvant, 
marqué par une certaine imprévisibilité américaine et des 
tensions avec la Russie sur les dossiers syrien et ukrainien. 
   Après un entretien à son arrivée à Bruxelles avec le Premier 
ministre belge Charles Michel, le chef de l'Etat rencontrera son 
homologue turc Recep Tayyip Erdogan, dont les relations avec 
l'Union européenne se sont dégradées depuis la tentative de coup 
d'Etat du 15 juillet et la vague d'arrestations qui a suivi.  
    "Il verra Recep Tayyip Erdogan et il souhaite que sur cette 
question de migration et de la liberté de la presse l'approche 
soit coordonnée avec la chancelière allemande Angela Merkel", 
souligne-t-on dans l'entourage d'Emmanuel Macron. 
    Le sort du photojournaliste français Mathias Depardon, 
arrêté le 8 mai dans le sud-est de la Turquie et qui a entamé 
depuis plusieurs jours une grève de la faim, sera également 
abordé lors de cette bilatérale, ajoute-t-on.  
     
    BEAUCOUP DE SUJETS SUR LA TABLE 
    Annoncé le 8 mai, le déjeuner de travail avec Donald Trump 
sera l'occasion pour le président américain de clarifier la rôle 
que les Etats-Unis comptent jouer dans le monde, notamment au 
sein de l'Otan qu'il avait un temps qualifié d'"obsolète" avant 
de se raviser.  
    La question de l'application de l'accord de Paris sur le 
climat, que Donald Trump avait promis d'"annuler" une fois au 
pouvoir, devrait occuper une place importante dans les échanges, 
à la veille du sommet du G7 en Sicile. 
    La France espère que cette réunion débouchera sur un 
engagement "ambitieux" en matière de lutte contre le 
réchauffement climatique.  
    Début mai, Emmanuel Macron avait indiqué qu'il s'appuierait 
sur la Chine pour tenter de convaincre les Etats-Unis de rester 
engagés dans l'accord de Paris, âprement négocié et signé par 
plus de 190 pays en décembre 2015.  
    "Beaucoup de sujets sont sur la table, on essayera d'être 
très direct" lors du déjeuner avec Donald Trump, souligne-t-on à 
l'Elysée. "On va essayer de profiter de la dynamique" engagée 
par l'entretien téléphonique du 8 mai, au lendemain de la 
victoire d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle. 
    Avant de rejoindre l'Otan pour la cérémonie officielle et la 
photo de famille, le chef de l'Etat s'entretiendra avec le 
président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.  
    "L'idée est de parler un peu d'investissements mais ce sera 
un sujet parmi d'autres puisque c'est un sujet qui avance plutôt 
bien", souligne-t-on à l'Elysée. "L'idée c'est de progresser sur 
des sujets concrets comme la directive travailleurs détachés, la 
réciprocité commerciale etc".   
    Dans la soirée, juste après le dîner de travail des chefs 
d'Etat et de gouvernement de l'Otan, Emmanuel Macron rencontrera 
son homologue polonais Andrzej Duda sur fond de froid 
diplomatique entre les deux pays depuis la décision de Varsovie 
en octobre d'interrompre les négociations sur l'achat 
d'hélicoptères Caracal à Airbus.  
 
 (Edité par Yves Clarisse) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

44.85 +0.11%
109.7 -1.04%
5417.07 -0.56%
144.45 +7.44%
74.12 -0.60%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.