1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Johnson appelle les Communes à adopter les actes législatifs de l'accord de Brexit
Reuters22/10/2019 à 00:51

    LONDRES, 22 octobre (Reuters) - Boris Johnson a appelé lundi
les députés à la Chambre des communes à adopter cette semaine
les lois de transposition de l'accord de retrait dans la
législation britannique car ni lui, ni l'Union européenne, ni
les Britanniques ne veulent d'un nouveau report du Brexit.
    Après que le président de la Chambre des communes a exclu un
vote sur l'accord de Brexit lundi, le Premier ministre espère
désormais faire approuver la législation nécessaire à son
application le plus vite possible.  
    Dans un dernier appel avant un vote les premiers actes
législatifs, Boris Johnson rappelle qu'il a obtenu un nouvel
accord pour que le Royaume-Uni puisse aller de l'avant et
discuter de questions comme les services de santé, l'éducation
et le coût de la vie. 
    "J'espère que le parlement votera aujourd'hui (mardi) pour
reprendre le contrôle (...) La population ne veut plus de
report, pas plus que les dirigeants européens et moi-même", dit
Boris Johnson dans un communiqué. 
    A dix jours de la date du 31 octobre à laquelle Boris
Johnson n'a cessé de promettre que le Royaume-Uni quitterait
l'Union européenne, le gouvernement va se lancer dans une
nouvelle course contre la montre. 
    Si les débats s'étirent en longueur, Boris Johnson sera
contraint par la loi de demander à l'UE un nouveau report du
Brexit. Il a déjà envoyé une lettre en ce sens à Bruxelles, en
se gardant cependant de la signer.
    
    VOIR AUSSI
    ENCADRE-Feuilleton du Brexit: et maintenant ?  
    CHRONOLOGIE-L'interminable feuilleton du Brexit  

 (Elizabeth Pipier et Kylie MacLellan;
Arthur Connan pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer