1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Japon-Pas de date prédéfinie pour la fin du QQE-Kuroda (BoJ)
Reuters28/10/2014 à 08:27

TOKYO, 28 octobre (Reuters) - Le gouverneur de la Banque du Japon Haruhiko Kuroda a déclaré mardi qu'aucune date n'avait été fixée à l'avance pour la fin du programme de relance monétaire massive, suggérant que le délai de deux ans que s'est fixé l'institut pour parvenir à son objectif d'inflation était flexible. S'exprimant au Parlement, il a réaffirmé sa prévision d'une inflation à 2% au cours du prochain exercice fiscal débutant en avril 2015, ajoutant qu'une sortie du programme serait débattue au cours de cette période. "La projection du conseil de la BOJ est que l'objectif de 2% sera probablement atteint durant l'exercice fiscal 2015, donc à n'en pas douter des débats variés auront lieu pendant cette période sur la stratégie de sortie", a-t-il dit mardi. De nombreux économistes doutent que l'inflation atteigne 2% l'année prochaine en raison de la baisse des prix du pétrole et du ralentissement économique et s'attendent à ce que la BoJ assouplisse encore davantage sa politique monétaire. Haruhiko Kuroda a réaffirmé qu'il "n'hésiterait pas à ajuster la politique" si l'objectif de remonter l'inflation à 2% était compromis. Kikuo Iwata, l'un des deux sous-gouverneurs de la BoJ et l'un des architectes de l'"assouplissement quantitatif et qualitatif" (QQE), a également admis que l'incertitude prévalait concernant le moment exact où l'inflation atteindrait 2%. "Ce n'est pas gravé dans la pierre comme les horaires des trains", a-t-il dit au Parlement, interrogé sur le calendrier de deux ans défini par la BoJ en avril dernier. "Ce qui est important pour la BoJ c'est d'agir et de n'épargner aucune effort pour parvenir à une inflation à 2%", a déclaré Kikuo Iwata. Dans le cadre du programme de relance déployé en avril dernier, la BoJ s'est engagée à doubler la base monétaire en procédant à de vastes rachats d'actifs. Mais de nombreux observateurs estiment que parvenir à cet objectif de hausse des prix pourrait prendre plus de temps. Les responsables de la BoJ ont affirmé que le calendrier de deux ans ne constituait pas une date butoir rigide et laissait une marge de flexibilité. "Il n'y a pas de bate butoir prédéfinie pour notre assouplissement quantitatif et qualitatif", a dit Haruhiko Kuroda. "Je dis depuis le début que notre objectif est de parvenir à une inflation à 2% le plus rapidement possible, avec une période de deux ans en tête". Il prévoit toujours que l'économie continue de se redresser modérément, à mesure que les ménages et les entreprises se remettent du relèvement de la TVA, intervenu en avril. Selon les chiffres officiels publiés mardi, les ventes au détail ont augmenté de 2,3% sur un an en septembre, suggérant une reprise progressive des dépenses de consommation. ID:nL5N0SN006 (Leika Kihara avec Tetsushi Kajimoto, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer