Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Japon-Kiuchi (BOJ) met en doute l'objectif de 2% d'inflation

Reuters03/09/2015 à 11:01

par Leika Kihara AOMORI, Japon, 3 septembre (Reuters) - L'objectif de la Banque du Japon (BoJ) de ramener l'inflation à 2% ne sera vraisemblablement pas atteint dans les deux ans et demi à venir a dit l'un des membres de son comité de politique monétaire qui a estimé que le ralentissement économique chinois constituait un risque majeur pour la croissance mondiale. Takahide Kiuchi, qui est un ancien économiste de marché, a dit que l'inflation avait été réduite par la faiblesse de la confiance des consommateurs mais aussi des exports affectés par le ralentissement chinois. Il a toutefois exclu que les problèmes rencontrés par la Chine provoquent une crise financière mondiale. "Avec un marché immobilier chinois qui montre des signes de reprise et des autorités prêtes à prendre des mesures (de soutien à l'activité), je m'attends à une stabilisation de l'économie (chinoise) au fil du temps", a-t-il dit à des journalistes en marge d'une rencontre avec des chefs d'entreprise. Takahide Kiuchi, qui est l'un des membres du comité de politique monétaire qui s'inquiètent du gonflement du bilan de la BoJ, s'en est tenu à sa seule proposition de ralentir les achats d'actifs et de se donner plus de temps pour atteindre l'objectif d'une inflation à 2%. "La hausse des prix à la consommation n'atteindra vraisemblablement pas 2% même au cours de l'exercice fiscal 2017", qui prendra fin en mars 2018, a-t-il prévenu. "Je pense que l'objectif de 2% est nettement au-dessus du niveau compatible avec la croissance potentielle actuelle du Japon", a-t-il dit, ajoutant qu'il était difficile d'atteindre un tel objectif si les efforts de la BoJ n'étaient pas accompagnés de réformes structurelles permettant d'accroître la productivité. Tout en reconnaissant le marasme de l'économie japonaise, Takahide Kiuchi s'est dit opposé à de nouvelles mesures de stimulation monétaire en raison du peu d'effet qu'elles auraient sur la croissance. "Se concentrer trop étroitement sur la hausse des prix n'a pas de sens", a-t-il dit. L'économie japonaise s'est contractée au deuxième trimestre et l'inflation est retombée à zéro en juillet, accentuant la pression sur la BoJ pour de nouvelles mesures de stimulation monétaire afin de tenir son engagement de ramener l'inflation à 2% l'an aux alentours de septembre 2016. Son gouverneur Haruhiko Kuroda s'est dit confiant dans le fait que l'inflation est en bonne voie pour atteindre l'objectif. Mais, certains des membres du comité de politique monétaire, dont Kiuchi, en doutent, tout comme de nombreux économistes du secteur privé. Takahide Kiuchi est toutefois le seul membre du comité à plaider en faveur d'un ralentissement du programme d'achat d'actifs par la BoJ, estimant que ses inconvénients comme l'assèchement de la liquidité du marché obligataire dépassent ses avantages. (Marc Joanny pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Mes listes

valeur

dernier

var.

5447.44 +0.46%
1.165 +0.07%
0 -100.00%
3.63 +2.54%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.