1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Devenez membre - Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Jack Lew exhorte le Congrès à relever le plafond de la dette
Reuters02/10/2013 à 10:14

LE CONGRÈS AMÉRICAIN APPELÉ À RELEVER LE PLAFOND DE LA DETTE

WASHINGTON (Reuters) - Le secrétaire américain au Trésor, Jack Lew, a exhorté mardi le Congrès à agir sans tarder pour relever le plafond de la dette autorisée aux Etats-Unis, répétant que d'ici au 17 octobre, le gouvernement n'aura plus le droit d'emprunter légalement.

Au-delà de cette date, a souligné Jack Lew, le Trésor ne disposera plus que de 30 milliards de dollars de liquidités pour honorer les factures publiques.

Le plafond est actuellement fixé à 16.700 milliards de dollars mais les modalités de son relèvement opposent les camps républicain et démocrate au Congrès, dont les désaccords ont conduit mardi à une fermeture partielle des services fédéraux, faute de budget adopté dans les délais impartis.

Jack Lew a déclaré que son département commençait à utiliser les derniers instruments à sa disposition pour retarder l'échéance, par le biais du gel de certains versements ou d'échanges de dettes.

"Si nous n'avons pas suffisamment d'argent, il sera impossible pour les Etats-Unis d'Amérique de remplir toutes leurs obligations", insiste-t-il dans une lettre adressée aux élus du Capitole. "Pour cette raison, j'invite respectueusement le Congrès à agir immédiatement pour honorer ses responsabilités en prolongeant l'autorisation d'emprunter."

Jason Lange; Jean-Stéphane Brosse pour le service français

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jep02
    02 octobre08:00

    Remplacer Jack par John et Lew par Law, cela rappellera de "bons" souvenirs pour les apprentis sorciers, émetteurs de billets de monoply. Pourtant, à l'époque, la dette de la France ne représentait, si on peut dire, qu'une dizaine d'années de recettes. Cela laisse songeur.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer