Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

" J'ai pour mandat d'amener toute la puissance de SSgA sur le marché français"

Newsmanagers23/05/2011 à 16:30
(NEWSManagers.com) - Marco Fusco, directeur général de State Street Global Advisors en France


Tout en demeurant country head pour l'Italie, où il a laissé les leviers de commandes pour l'activité au jour le jour à Danilo Verdecanna, Marco Fusco se focalise désormais sur la France, où il a succédé comme directeur général France à Carl Bang (lire notre article du 14 octobre 2010). L'occasion pour Newsmanagers pour s'enquérir de ses objectifs dans l'Hexagone.

Newsmanagers : Que pèse State Street Global Advisors ( SSgA) de ce côté-ci des Alpes ?

Marco Fusco : Le groupe State Street aura bientôt vingt ans de présence en France. Nous comptons actuellement, côté société de gestion ( SSgA), 70 collaborateurs dans le pays, et nous gérons de Paris des actifs d'environ 40 milliards d'euros. Avec une telle présence, il doit être possible de " faire encore plus" sur le marché français.

NM : Quel encours visez-vous donc ?

M. F. : Vous comprendrez que je ne puisse vous répondre en données chiffrées. Cela posé, nous n'avons peut-être pas suffisamment exploité jusqu'ici tout ce potentiel et je souhaite avec mon équipe donner à SSgA en France le même positionnement que sur les autres marchés. J'ai pour mandat d'amener toute la puissance de SSgA sur le marché français. C'est ce que je suis parvenu à faire en Italie où nous sommes partis de rien en 2007 pour arriver à 5 milliards d'euros avec 10-12 personnes actuellement (Ndlr : sans centre de gestion, contrairement à Paris).

NM : Pour satisfaire vos ambitions, on peut imaginer qu'il vous faudra probablement un effectif plus nombreux ?

M. F. : Nous avons l'intention de renforcer notre équipe commerciale, qui compte une petite dizaine de collaborateurs, en recrutant de 3 à 4 personnes dont au moins un spécialiste des ETF, car c'est le genre de produit qui requiert une ressource dédiée. Les capacités sont là, reste à recruter de bons professionnels pour une gamme très vaste de quelque 300 produits, dans l'alternatif, sur l'indiciel et les ETF, dans le quantitatif fondamental?Le bureau de Paris devrait aussi faire davantage pour occuper le créneau de la banque privée, des family offices et, plus généralement, de la distribution externe.

NM : SSgA est le numéro deux mondial des ETF, et compte dans sa gamme les deux premiers produits de cette catégorie pour le volume des encours. Pourtant, votre maison est très discrète jusqu'à présent en Europe dans ce domaine?

M. F. : Le groupe a décidé de lancer une offensive mondiale sur le front des ETF parce que nous sommes convaincus que dans cinq à dix ans, ce sera toujours un métier " c?ur" pour SSgA. Nous allons y consacrer des ressources très, très fortes. Et comme nous ne sommes pas une banque d'investissement, comme nous avons une culture de pur gestionnaire d'actifs, nous nous positionnons aujourd' hui comme des gérants à réplication physique.

NM : Quand cela se concrétisera-t-il ?

M. F. : Dans quelques semaines nous allons lancer en Europe une vingtaine d'ETF de droit irlandais et ils seront " cross-listés à Paris" . Nous comptons aussi commercialiser dans les mois qui viennent un fonds alternatif coordonné de notre boutique américaine SSARIS.


NM : Comment comptez-vous diversifier votre offre sur le marché français ?

M. F. : Nous sommes très connus comme fournisseurs de produits. Mais j'ai l'ambition que nous soyons perçus également comme des fournisseurs de solutions par les investisseurs institutionnels. Nous sommes après tout une des rares sociétés au monde capables de mettre sur pied une offre sur mesure en fonction des critères de risque. State Street peut s'appuyer sur une offre très large, qui comprend entre autres de la recherche, des indices quantitatifs " supérieurs" ou " intelligents" (smart indexing ou advanced beta). Or la France est un marché très important pour les solutions de gestion diversifiée. Et de plus, nous avons la chance d'avoir à Paris Frédéric Dodard, le responsable européen de notre équipe MACS, pour Multi Asset Class Solutions.


info NEWSManagers

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.