Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Italie-Une grande coalition pas exclue, selon le ministre de l'Economie

Reuters07/01/2018 à 20:27
    MILAN, 7 janvier (Reuters) - La formation d'une coalition 
droite-gauche ne peut pas être exclue si aucune majorité claire 
ne se dessine après les législatives italiennes du 4 mars, 
estime le ministre de l'Economie, Pier Carlo Padoan, dans un 
entretien publié dimanche par le Corriere della Sera. 
    Selon lui, aucun des trois grands courants - le Mouvement 5 
étoiles, le Parti démocrate (PD) de Matteo Renzi et le bloc 
conservateur emmené par Forza Italia, de Silvio Berlusconi - ne 
pourra gouverner seul. La droite est en tête des intentions de 
vote, mais ne semble pas en mesure d'obtenir la majorité 
absolue. 
    Interrogé sur une éventuelle alliance entre le PD et Forza 
Italia, pour le moment exclue d'un côté comme de l'autre, Pier 
Carlo Padoan répond : "Dans un contexte de forte incertitude, 
rien ne peut être exclu. Cette incertitude est déjà perçue. Les 
marchés financiers sont plutôt nerveux." 
    Silvio Berlusconi a rencontré dimanche les chefs de file de 
la Ligue du Nord et de Frères d'Italie pour tracer les grandes 
lignes d'un programme commun à droite. Les grands axes seront le 
doublement du minimum-retraite, qui passerait à 1.000 euros par 
mois, la réduction des impôts, un contrôle plus étroit de 
l'immigration, l'assouplissement des directives européennes et 
une révision de la récente réforme des retraites. 
    Pratiquement tous les partis souhaitent modifier ou abolir 
les règles budgétaires de l'Union, réduire les impôts et 
investir pour relancer l'économie, qui se remet lentement de la 
récession. 
    Interrogé sur l'instauration d'un taux d'imposition unique, 
le ministre de l'Economie estime que les 15% proposés par la 
Ligue du Nord ne sont pas viables et juge la proposition de 
Silvio Berlusconi, qui table sur 20%, "moins irréaliste". 
    "Je vais réfléchir à une réforme fiscale qui simplifierait 
les taux d'imposition pour les réduire à un ou, mieux, à deux, 
mais il faut éviter de privilégier les plus hauts revenus", 
ajoute-t-il. 
    Ancien membre de l'Organisation de coopération et de 
développement économiques (OCDE), Pier Carlo Padoan a rejoint le 
gouvernement de Matteo Renzi en 2014 et n'appartient à aucun 
parti.  
 
 (Valentina Za, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.