1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Italie-Manifestation contre le racisme à Macerata après une fusillade

Reuters10/02/2018 à 20:20
    MACERATA, Italie, 10 février (Reuters) - Des milliers 
d'Italiens ont défilé contre le racisme samedi à Macerata, ville 
où un sympathisant d'extrême droite à ouvert le feu sur des 
immigrés africains il y a une semaine, blessant six d'entre eux 
et propageant une onde de choc dans tout le pays. 
    La fusillade à motivation raciste, selon la police, a été 
pendant toute la semaine au coeur de la campagne en vue des 
élections législatives du 4 mars, dont l'immigration est un 
sujet central après l'arrivée sur les côtes du sud du pays 
d'environ 600.000 réfugiés et migrants au cours des quatre 
dernières années. 
    Les autorités municipales de Macerata, dans le centre de 
l'Italie, avaient à l'origine interdit la manifestation par 
crainte de heurts avec des groupes d'extrême droite, avant de se 
raviser vendredi. 
    Des Italiens et des immigrés ont défilé pacifiquement dans 
le centre de la ville en brandissant des drapeaux italiens et 
banderoles dénonçant la violence et le racisme. Des ballons en 
forme de coeur portant les noms des victimes de la fusillade ont 
été lâchés. 
    Aucun dirigeant des principaux partis politiques italiens 
n'a cependant participé à la manifestation, par crainte 
notamment de s'aliéner un électorat de plus en plus hostile à 
l'immigration. 
    Le dirigeant de la Ligue du Nord, Matteo Salvini, a été plus 
loin en disant pendant un meeting électoral avoir "honte en tant 
qu'Italien" de la tenue de cette marche. 
    L'homme qui a tiré sur les migrants, Luca Traini, est un 
ancien candidat de la Ligue du Nord aux élections municipales à 
Corridonia. 
     
 
 (Matteo Berlenga 
Tangi Salaün pour le service français) 
 

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • macgiver
    10 février22:09

    Une réaction humaine ! Bravo

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4846.88 -1.02%
1.12902 -0.60%
7.15 +11.72%
49.2 +0.53%
2.011 +0.35%

Les Risques en Bourse

Fermer