1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Italie-Le FMI relève sa prévision de croissance 2017 à 1,3%
Reuters12/06/2017 à 17:41

    ROME, 12 juin (Reuters) - Le Fonds monétaire international a 
porté lundi sa prévision de croissance pour l'Italie de 0,8% à 
1,3% cette année, un relèvement qu'il explique par la dynamique 
de la reprise dans la zone euro et le soutien de la politique 
budgétaire comme de la politique monétaire. 
    La croissance devrait toutefois ralentir à environ 1% sur la 
période 2018-2020, estime le FMI dans son rapport annuel Article 
IV publié à la suite d'une mission dans le pays. 
    "La faiblesse de la productivité et celle de 
l'investissement demeurent des défis essentiels pour permettre 
une accélération de la croissance, laquelle est freinée par des 
faiblesses structurelles, le niveau élevé de la dette publique 
et la mauvaise qualité des bilans des banques", explique le FMI 
en appelant de ses voeux des réformes en profondeur. 
    La dette publique italienne, représentant environ 132% du 
produit intérieur brut (PIB), est la plus élevée de la zone euro 
après celle de la Grèce et les banques du pays ploient sous 
quelque 350 milliards d'euros de créances douteuses. 
    Dans ses perspectives mondiales publiées en avril, le FMI 
prévoyait une croissance de 0,8% en Italie cette année. Le 
relèvement de sa prévision fait suite à l'annonce de données 
meilleures que prévu au premier trimestre, avec une hausse de 
0,4% du PIB par rapport aux trois mois précédents.   
    Le gouvernement du président du Conseil Paolo Gentiloni vise 
pour sa part une croissance de 1,1% cette année, qui restera 
l'une des plus faibles de la zone euro. 
    "Le défi numéro un est d'améliorer la productivité", 
souligne le FMI dans son rapport. "Cela suppose des efforts plus 
ambitieux et un soutien politique large." 
 
 (Gavin Jones, Véronique Tison pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

9.702 +3.52%
4875.93 +1.70%
1.137 0.00%
13.57 +0.93%
57.1 +1.73%

Les Risques en Bourse

Fermer