Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BANCA MPS

2.721EUR
+0.62% 
Ouverture théorique 3.940

IT0005218752 BMPS

MIL données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    2.712

  • clôture veille

    2.704

  • + haut

    2.760

  • + bas

    2.705

  • volume

    747 588

  • valorisation

    3 103 MEUR

  • capital échangé

    0.07%

  • dernier échange

    20.06.18 / 17:35:33

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur BANCA MPS

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter BANCA MPS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BANCA MPS à mes listes

    Fermer

Italie-Des banques risquent 10 mds de dépréciations de plus-Visco

Reuters31/05/2017 à 12:00
    ROME, 31 mai (Reuters) - Les banques italiennes les plus en 
difficulté, qui risquent donc de devoir revendre rapidement 
leurs créances douteuses, s'exposent à devoir constituer une 
dizaine de milliards d'euros de dépréciations supplémentaires, a 
déclaré mercredi Ignazio Visco, le gouverneur de la Banque 
d'Italie. 
    Les créances douteuses des banques, hors provisions, 
représentaient 81 milliards d'euros fin 2016. Celles des banques 
qui risquent d'être obligées par les autorités, en particulier 
la Banque centrale européenne (BCE), de les revendre rapidement 
sur le marché s'élevaient à 20 milliards d'euros, a ajouté 
Visco. 
    "Si elles étaient revendues aux prix très bas proposés par 
quelques gros intervenants spécialisés du marché, à l'affût de 
rendements très élevés, le montant de provisions additionnelles 
serait de l'ordre de 10 milliards d'euros", a-t-il expliqué, 
lors de l'assemblée annuelle de la Banque d'Italie à Rome, 
ajoutant être partisan de la création d'une structure européenne 
de défaisance ("bad bank") financée par des deniers publics. 
    Rome négocie avec Bruxelles une aide publique pour trois 
banques, Monte dei Paschi di Siena  BMPS.MI , Banca Popolare di 
Vicenza et Veneto Banca, aide conditionnée à la disparition de 
leur bilan de milliards d'euros de créances douteuses. 
    Les négociations sont particulièrement difficiles pour les 
deux derniers établissements, la Commission européenne exigeant 
une injection de fonds privés d'un milliard d'euros avant de 
débloquer la moindre aide publique. 
    Ignazio Visco a par ailleurs déclaré que quitter la zone 
euro n'aiderait en rien l'Italie à résoudre ses problèmes 
économiques, estimant que Rome devrait tirer parti d'une reprise 
économique modeste pour assainir les finances publiques et 
réduire une dette qui est "une grave source de vulnérabilité, 
pesant sur l'économie du  pays". 
    La dette italienne représente 132% du PIB, la plus élevée de 
la zone euro après celle de la Grèce.  
    La Ligue du Nord, une formation politique de droite, prône 
une sortie de la zone euro, tandis que le Mouvement 5 Etoiles, 
le plus populaire des partis selon certains sondages, veut qu'un 
référendum soit organisé à ce sujet. 
    Des élections législatives doivent avoir lieu en Italie dans 
les 12 mois et peut-être dès cet automne.     
 
 (Silvia Aloisi et Gavin Jones, Wilfrid Exbrayat pour le service 
français) 
 

Valeurs associées

+0.62%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.