1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Iran-Macron appelle l'AIEA à veiller au respect de l'accord nucléaire
Reuters19/10/2017 à 17:52

 (Actualisé avec déclarations Amano § 6-9) 
    PARIS, 19 octobre (Reuters) - Emmanuel Macron a invité jeudi 
l'Agence internationale à l'énergie atomique (AIEA), dont le 
directeur général Yukiya Amano est en visite à Paris, à veiller 
au "strict respect" de l'accord nucléaire conclu avec l'Iran 
"dans toutes ses dimensions". 
    Le chef de l'Etat "a évoqué avec son interlocuteur les 
inspections menées par l'agence en Iran dans le cadre du mandat 
confié par l'accord de Vienne du 14 juillet 2015 et la 
résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations Unies", 
indique l'Elysée dans un communiqué. 
    "Saluant la qualité du travail accompli par l'AIEA", 
Emmanuel Macron a par ailleurs "rappelé l'attachement de la 
France au cadre fixé par l'accord de Vienne", ajoute la 
présidence française. Le "défi de la prolifération nucléaire en 
Corée du Nord", a également été abordé lors de la rencontre.  
    L'accord sur le programme nucléaire iranien a été conclu 
entre Téhéran et les puissances du groupe P5+1 (Etats-Unis, 
Allemagne, France, Grande-Bretagne, Russie et Chine) le 14 
juillet 2015, après douze ans de crises diplomatiques et d'âpres 
négociations. 
    Qualifié à l'époque d'"historique", le texte, qui encadre 
les activités nucléaires iraniennes en contrepartie d'une levée 
progressive des sanctions frappant la République islamique, est 
profondément fragilisé depuis la décision, vendredi dernier, du 
président américain Donald Trump de ne pas certifier au Congrès 
que Téhéran en respecte les termes.  
    "La déclaration américaine a été faite très récemment et 
nous n'avons pas encore eu suffisamment de temps pour observer 
l'attitude de l'Iran", a déclaré Yukiya Amano à l'issue d'un 
entretien avec le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le 
Drian. Pour l'instant, les "Iraniens sont très prudents et nous 
continuons nos activités de contrôle et de vérifications sans 
problème".  
    L'Iran "met en oeuvre ses engagements en matière nucléaire", 
a-t-il ajouté, assurant avoir "eu accès a tous les endroits que 
nous avons eu besoin de visiter".  
    La tension reste toutefois forte entre les Etats-Unis et la 
République islamique, qui affirme que son programme balistique 
est purement défensif.  
    Le corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI), 
unité paramilitaire d'élite, a annoncé ce jeudi que l'Iran 
allait accélérer son programme balistique en dépit des pressions 
américaines et européennes en faveur de sa suspension 
 .  
 
 (Marine Pennetier et John Irish, édité par Yves Clarisse) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer