Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Iran-La candidature de Rohani validée, pas celle d'Ahmadinejad

Reuters21/04/2017 à 04:46
 (Actualisé avec précisions) 
    BEYROUTH, 21 avril (Reuters) - Le Conseil des gardiens de la 
Révolution iranienne a validé la candidature du président 
sortant, Hassan Rohani, à la présidentielle, ainsi que celle du 
conservateur Ibrahim Raisi, mais a rejeté celle de l'ancien 
dirigeant Mahmoud Ahmadinejad, annoncent jeudi les médias 
officiels. 
    Considéré comme un dirigeant pragmatique modéré capable de 
s'entendre avec l'Occident - comme l'a illustré l'accord sur le 
nucléaire conclu en juillet 2015 - Hassan Rohani avait triomphé 
avec une large majorité dès le premier tour en 2013.  
    Cette fois, il devrait avoir comme principal adversaire le 
conservateur Ibrahim Raisi, vu comme le favori de l'ayatollah 
Ali Khamenei, et voir sa gestion de l'économie durement 
critiquée par ses adversaires. 
    Quatre autres candidats ont été qualifiés, dont le 
vice-président, Eshaq Jahangiri, et le maire de Téhéran, 
Mohammad Baqer Qalibaf. 
    Ali Khamenei, le guide suprême de la Révolution islamique 
avait conseillé à Mahmoud Ahmadinejad de ne pas se présenter 
mais l'ex-président a fait fi de cet avertissement. 
    Khamenei est responsable de la nomination de la moitié des 
membres du Conseil des gardiens. 
    Outre les sujets économiques, Rohani et Raisi devraient 
s'opposer sur l'accord avec l'Occident, mis en valeur par le 
président sortant comme une réalisation historique de son 
mandat. L'Iran a accepté de contenir son programme nucléaire, en 
échange de la levée de sanctions économiques. 
    Les milieux radicaux iraniens perçoivent l'accord comme une 
forme de capitulation et redoutent l'ouverture du pays à des 
sociétés occidentales. 
     
    BILAN ÉCONOMIQUE, LIBERTÉS 
    Le conservateur Ibrahim Raisi, nommé l'année dernière par 
l'ayatollah Khamenei à la tête d'une fondation religieuse de 
plusieurs milliards de dollars, a critiqué le bilan économique 
du président sortant à plusieurs reprises, comme le guide 
suprême, qui a appelé le gouvernement à faire plus pour réduire 
le chômage. 
    Près de 3,2 millions d'Iraniens sont au chômage sur une 
population totale évaluée à 80 millions d'habitants. 
    A près d'un mois du scrutin du 19 mai, Hassan Rohani martèle 
que l'inflation a diminué en Iran et que l'économie s'est 
améliorée sous son mandat. 
    Lors de ces dernières apparitions publiques, il a estimé en 
outre que la justice et les forces de sécurité devaient être 
plus attentifs aux droits et à la vie privée des Iraniens 
ordinaires. 
    La police iranienne s'est déployée dans toute la capitale 
après l'annonce des noms des candidats jeudi soir, selon le site 
de la justice iranienne, Mizan Online. 
    Les débats en direct entre les candidats, organisés lors des 
deux dernières élections présidentielles, ont été annulés cette 
année, selon les médias d'Etat. Des interviews pré-enregistrées 
seront diffusées à la place, afin d'éviter, dit-on, d'attiser 
les tensions entre partisans. 
    De grandes manifestations ont eu lieu pendant plusieurs mois 
après l'élection contestée d'Ahmadinejad en 2009, faisant des 
dizaines de morts et conduisant à des centaines d'arrestations. 
    "Les amers incidents de (2009) ne seront pas répétés", a 
déclaré mercredi le procureur de Téhéran, Abbas Safari 
Dolatabadi, cité par les médias publics. 
 
 
 
 (Babak Dehghanpisheh, Nicolas Delame et Julie Carriat pour le 
service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.