Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Ipsos en tête de l'indice SBF 120 grâce à une très forte croissance interne
information fournie par AOF22/07/2021 à 15:40

(Crédits photo : Adobe Stock -  )

(Crédits photo : Adobe Stock - )

(AOF) - L'action Ipsos progresse de plus de 6% à 38,80 euros, s'emparant ainsi de la première place de l'indice SBF 120. Le spécialiste des études par enquête a dévoilé hier des chiffres d'activité particulièrement dynamiques au titre du premier semestre. Le chiffre d'affaires d'Ipsos a atteint 993,3 millions d'euros, en progression de 26,4%. A taux de change et périmètre constants, la progression de l'activité est plus forte à 31,5%, dont 52,3% pour le seul deuxième trimestre.

Cette forte hausse ne s'explique pas seulement par un effet de base favorable : au premier semestre de 2020 la société avait connu une réduction sans précédent de l'activité, - 13% en données comparables, du fait des confinements.

En effet, le taux de croissance organique d'Ipsos est de 13,9% lorsque le premier semestre 2019 est la base de comparaison. Cette performance est équivalente à celle du premier trimestre.

Avec la persistance des risques sanitaires, Ipsos anticipe un taux de croissance organique à un seul chiffre pour la période de juillet à décembre. Pour l'ensemble de l'année, il juge vraisemblable que la croissance organique d'Ipsos sera très supérieure à 10% si la comparaison est faite avec 2020 et pas très loin de 10% si 2019 sert de référence.

La marge opérationnelle devrait, elle, être similaire pour les deux semestres.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Très légère remontée du marché publicitaire françaisAprès une très mauvaise année 2020 du fait de la pandémie, le marché publicitaire mondial devrait battre tous ses records cette année. Le marché français devrait également bénéficier de cette embellie. Amazon, qui bénéficie de la très forte popularité de sa place de marché, séduit de plus en plus les annonceurs et consolide peu à peu ses positions. D'après le Baromètre unifié du marché publicitaire (BUMP), au premier trimestre 2021, les recettes nettes publicitaires totales du marché français se sont élevées à 3,02 milliards d'euros, soit une chute de 8,1% par rapport à la même période de 2019. Cela correspond néanmoins à une légère progression (+0,9 %) sur un an, portée par le développement continu du numérique. Sur la période, celui-ci a représenté 1,5 milliard d'euros, en hausse de 5,1% par rapport au premier trimestre de 2019 et de 9% par rapport à celui de 2020. En revanche le segment des cinq médias historiques (presse, radio, télévision, cinéma, publicité extérieure), a reculé de 6% sur un an. La publicité extérieure et le cinéma ont, de nouveau, été particulièrement en difficulté. La télévision a bénéficié d'une très légère augmentation (+0,9 % sur un an), à 747 millions d'euros alors que la presse a reculé de 3,9% sur un an.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.12%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.