Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Ipsen : Sohonos approuvé au Canada
information fournie par AOF24/01/2022 à 09:39

(AOF) - Santé Canada a approuvé Sohonos (capsules de palovarotène) d'Ipsen, un agoniste sélectif du récepteur gamma de l'acide rétinoïque (RARγ) administré par voie orale, indiqué pour diminuer la formation d'ossification hétérotopique (OH ; formation d'os) chez l'adulte et l'enfant (filles de 8 ans et plus, garçons de 10 ans et plus) atteints de fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP). Cette décision marque la première approbation de Sohonos dans le monde.

Le Docteur Howard Mayer, vice-président exécutif, directeur de la Recherche et du Développement, Ipsen, a déclaré : " La FOP est une maladie progressive et invalidante qui affecte profondément les patients et leurs familles. Jusqu'à ce jour, aucun médicament n'était approuvé. Nous sommes fiers de fournir ce nouveau médicament important à la communauté FOP. "

AOF - EN SAVOIR PLUS

=/ Points clés /=

- 3ème laboratoire français spécialisé dans les peptides et les toxines, créé en 1929 ;

- Chiffre d’affaires de 2,6Mds€ réparti entre la médecine de spécialité pour 92 % (tumeurs neuroendocriniennes avec Somatuline, cancer de la prostate avec Decapeptyl, du rein avec Cabometyx, du pancréas avec 0nivyde et le reste en santé familiale (Smecta, Forlax, Fortrans...) ;

- Présence internationale majoritairement en Europe (39 % + 5 % au Royaume-Uni) et aux Etats-Unis (34 %) ;

- Nouveau modèle d'affaires en 4 piliers : maximisation du portefeuille de médecine de spécialité et revue stratégique de l’activité santé familiale, réorganisation de la R&D ciblée vers les médicaments différenciés en oncologie, maladies rares et neurosciences, efficacité industrielle et engagement environnemental et social ;

- Capital contrôlé par les familles fondatrices Beaufour (66,54 % des droits de vote), Marc de Garidel présidant le conseil de 14 membres, David Loew étant directeur général ;

- Solidité du bilan avec une dette nette ramenée à 525 M€, soit un effet de levier de 0,6 et autofinancement libre de 647 M€.

=/ Enjeux /=

- Stratégie 2022 capitalisant sur la médecine de spécialité et sur l’intégration de Clementia visant 3,2 Mds€ de chiffre d'affaires et plus de 32 % de marge opérationnelle ;

- Stratégie d'innovation soutenue par une R&D égale à 15 % des ventes exercée dans 3 centres (Oxford, Cambridge, Saclay), 1 Md€ d'investissement étant consacrés aux toxines botuliques et recombinantes, ayant abouti à la création d'un portefeuille de 21 produits dont 3 enregistrés (Dysport rides de la gabelle, Dysport PUL Spasticité, Somatuline acromégale) et 6 en phase 3 (cabometyx en association avec 6 autres produits, decapeptyl 3 M, Onivyde 1L et 2L, Dysport solutions) ;

- Stratégie environnementale :

- recul, entre 2015 et 2020, de 5 % des consommations en énergie et des émissions de CO2 et de 30 % des consommations d'eau.

- intégration depuis 2019 des critères ESG dans les émissions obligataires ;

- Partenariats avec l'allemand Schwabe , avec Oncodesign, spécialiste de la pharmaco-­imagerie et de la détention des bio­marqueurs; et, en oncologie, avec le centre canadien IRICoR ;

- Retombées commerciales du protocole Cabometyx-rivolumab contre le carcinome rénal, agréé par la Commission européenne ;

- Décisions attendues d’ici fin 2021 : réglementaires avec Onivyde contre le cancer du poumon aux Etats-Unis et Palovarotène contre la FOP, clinique pour le Cabometyx-atezolizumab contre le concer du foie ;

- Attente d’acquisitions, avec une force de frappe de 1,3 Md€.

=/ Défis /=

- Forte dépendance à 3 médicaments, assurant près des 2/3 des ventes -le Dysport (challenger du Botox), commercialisé aux États-Unis, le Décapeptyl et la Somatuline ;

- En France, environnement réglementaire hostile aux médicaments locaux, tels le Smecta moins bien remboursé que son concurrent chinois depuis février 2021 ;

- Impact de la pandémie : hausse de 11 % des revenus semestriels ;

- Objectif rehaussé 2021 : avancée de + 8 % des revenus et marge opérationnelle autour de 32 % ;

- Dividende 2020 de 1 €.

Coup d'accélérateur pour la pharmacie française

A l'issue d'un récent CSIS, les autorités françaises ont annoncé un montant de crédits (7 milliards d'euros) jamais atteint : 1,5 milliard pour la recherche hospitalo-universitaire, 2 milliards d'investissement en santé via bpi france, 1,5 milliard d'aides à la relocalisation de projets industriels, et 2 milliards pour renforcer l'investissement dans trois filières d'avenir (la bioproduction, la médecine numérique, et la préparation aux pandémies). Par ailleurs la croissance annuelle des dépenses de médicaments remboursées par l'Assurance-maladie sera de 2,4%, ce qui devrait générer une croissance d'au moins 0,5% du chiffre d'affaires des laboratoires,

Surtout, la procédure normale de commercialisation des médicaments va être accélérée (jusqu'à 500 jours gagnés) si le service médical rendu est suffisant.

Valeurs associées

Euronext Paris -2.49%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.