Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Ipsen signe un partenariat avec Accent Therapeutics
information fournie par AOF18/10/2021 à 08:32

(AOF) - Ipsen obtient une licence exclusive pour développer, fabriquer et commercialiser un programme d'inhibiteur de la METTL3 en phase pré-clinique. Cette collaboration avec Accent Therapeutics complète les partenariats annoncés dernièrement et soutient la stratégie d'expansion d'Ipsen dans les hémopathies malignes, avec un accent particulier sur la leucémie myéloïde aiguë.

Selon les termes de l'accord, Ipsen versera à Accent Therapeutics jusqu'à 446 millions de dollars dont des paiements liés à l'atteinte de certaines étapes pré-cliniques, cliniques, réglementaires et commerciales, ainsi que des redevances progressives sur les ventes nettes (à un taux compris entre un pourcentage initial inférieur à 10% et un pourcentage maximum légèrement supérieur à 10%).

La leucémie myéloïde aiguë (LMA) est un cancer du sang et de la moelle osseuse difficile à traiter. Elle représente un tiers des nouveaux cas de leucémie aux États-Unis chaque année.

À l'échelle mondiale, la prévalence de la LMA n'a cessé d'augmenter d'année en année depuis deux décennies.

Les protéines modificatrices d'ARN (en anglais RNA modifying proteins, RMP) sont une classe de protéines qui contrôlent la biologie de l'ARN sous plusieurs aspects et représentent une nouvelle approche ciblée pour le traitement potentiel de divers cancers.

L'enzyme METTL3 est une RMP qui a été validée en phase pré-clinique en tant que nouvelle cible thérapeutique pour traiter la LMA.

Cette collaboration allie l'expertise d'Accent Therapeutics dans les thérapies ciblant les RMP avec les compétences et l'expérience solides d'Ipsen dans le développement et la commercialisation de médicaments en oncologie. Ipsen figure parmi les 14 sociétés biopharmaceutiques les plus importantes au monde en oncologie.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Coup d'accélérateur pour la pharmacie française

A l'issue d'un récent CSIS, les autorités françaises ont annoncé un montant de crédits (7 milliards d'euros) jamais atteint : 1,5 milliard pour la recherche hospitalo-universitaire, 2 milliards d'investissement en santé via bpi france, 1,5 milliard d'aides à la relocalisation de projets industriels, et 2 milliards pour renforcer l'investissement dans trois filières d'avenir (la bioproduction, la médecine numérique, et la préparation aux pandémies). Par ailleurs la croissance annuelle des dépenses de médicaments remboursées par l'Assurance-maladie sera de 2,4%, ce qui devrait générer une croissance d'au moins 0,5% du chiffre d'affaires des laboratoires,

Surtout, la procédure normale de commercialisation des médicaments va être accélérée (jusqu'à 500 jours gagnés) si le service médical rendu est suffisant.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.16%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.