Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Ipsen : nouvelles données encourageantes de Cabometyx présentées à l'ASCO, à Chicago
information fournie par AOF27/05/2022 à 08:34

(AOF) - Ipsen a annoncé jeudi soir que des données encourageantes seront présentées sur l'inhibiteur multi-cibles de la tyrosine kinase (TKI), Cabometyx (cabozantinib), pour une variété de types de cancer lors du congrès annuel de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO 2022) qui se tiendra du 3 au 7 juin. Les données présentées comprendront des résultats sur le cancer du poumon non à petites cellules métastatique (NSCLC), ainsi que les indications établies du carcinome du rein avancé et du cancer de la thyroïde différencié réfractaire à l'iode radioactif (RAI-R DTC).

Ces données montrent que le potentiel thérapeutique du Cabometyx en tant qu'option thérapeutique clé contre un large éventail de tumeurs continue d'être réalisée, a souligné Ipsen.

LEXIQUE

Essais cliniques (Phases I, II, III)

Phase I : test de la molécule à petite échelle sur les humains pour évaluer sa sécurité, sa tolérance, ses propriétés métaboliques et pharmacologiques. Phase II : évaluation de la tolérance et de l'efficacité sur plusieurs centaines de patients pour identifier les effets secondaires. Phase III : évaluation du rapport bénéfice / risque global auprès de plusieurs milliers de patients.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

- 3ème laboratoire français spécialisé dans les peptides et les toxines, créé en 1929 ;

- Chiffre d’affaires de 2,6Mds€ réparti entre la médecine de spécialité pour 92 % (tumeurs neuroendocriniennes avec Somatuline, cancer de la prostate avec Decapeptyl, du rein avec Cabometyx, du pancréas avec 0nivyde et le reste en santé familiale (Smecta, Forlax, Fortrans...) ;

- Présence internationale majoritairement en Europe (39 % + 5 % au Royaume-Uni) et aux Etats-Unis (34 %) ;

- Nouveau modèle d'affaires en 4 piliers : maximisation du portefeuille de médecine de spécialité et revue stratégique de l’activité santé familiale, réorganisation de la R&D ciblée vers les médicaments différenciés en oncologie, maladies rares et neurosciences, efficacité industrielle et engagement environnemental et social ;

- Capital contrôlé par les familles fondatrices Beaufour (66,54 % des droits de vote), Marc de Garidel présidant le conseil de 14 membres, David Loew étant directeur général ;

- Solidité du bilan avec une dette nette ramenée à 525 M€, soit un effet de levier de 0,6 et autofinancement libre de 647 M€.

Enjeux

- Stratégie 2022 capitalisant sur la médecine de spécialité et sur l’intégration de Clementia visant 3,2 Mds€ de chiffre d'affaires et plus de 32 % de marge opérationnelle ;

- Stratégie d'innovation soutenue par une R&D égale à 15 % des ventes exercée dans 3 centres (Oxford, Cambridge, Saclay), 1 Md€ d'investissement étant consacrés aux toxines botuliques et recombinantes, ayant abouti à la création d'un portefeuille de 21 produits dont 3 enregistrés (Dysport rides de la gabelle, Dysport PUL Spasticité, Somatuline acromégale) et 6 en phase 3 (cabometyx en association avec 6 autres produits, decapeptyl 3 M, Onivyde 1L et 2L, Dysport solutions) ;

- Stratégie environnementale : recul, entre 2015 et 2020, de 5 % des consommations en énergie et des émissions de CO2 et de 30 % des consommations d'eau / intégration depuis 2019 des critères ESG dans les émissions obligataires ;

- Partenariats avec l'allemand Schwabe , avec Oncodesign, spécialiste de la pharmaco-­imagerie et de la détention des bio­marqueurs; et, en oncologie, avec le centre canadien IRICoR ;

- Retombées commerciales du protocole Cabometyx-rivolumab contre le carcinome rénal, agréé par la Commission européenne ;

- Décisions attendues d’ici fin 2021 : réglementaires avec Onivyde contre le cancer du poumon aux Etats-Unis et Palovarotène contre la FOP, clinique pour le Cabometyx-atezolizumab contre le concer du foie ;

- Attente d’acquisitions, avec une force de frappe de 1,3 Md€.

L’oncologie soutient les performances des laboratoires

L’oncologie a généré 163 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2021 (sur un total pour l’industrie de 613 milliards), en hausse de 11,9 %, selon GlobalData. Sa croissance annuelle moyenne atteint 15,4 % sur les vingt dernières années. Ce segment, qui est de plus en plus compétitif, est dominé par quelques poids lourds tels que MSD (Merck & Co. Inc), Roche, BMS . L immuno-oncologie, la spécialité qui tire ce marché depuis dix ans, soutient la recherche. GlobalData estime que ce segment pourrait atteindre 180 milliards en 2026. Les grands acteurs cherchent à se renforcer sur ce créneau. Pfizer a acquis récemment la biotech ­canadienne Trillium Therapeutics pour 2,3 milliards de dollars. Suite à cette opération, le groupe américain met la main sur deux molécules prometteuses dans le traitement du cancer du sang.

Valeurs associées

Euronext Paris +1.62%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.