Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Ipsen annonce de lourdes dépréciations, confirme ses objectifs

Reuters02/02/2012 à 13:50

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - Le laboratoire Ipsen a annoncé jeudi que de fortes dépréciations d'actifs grèveraient ses comptes annuels, mais a confirmé son objectif de résultat d'exploitation pour l'exercice 2011 et assuré que ses objectifs à l'horizon 2020 n'étaient pas remis en cause.

Le montant des dépréciations, qui doivent être approuvées en conseil d'administration le 28 février, pourrait atteindre un total, non cash et non récurrent, compris entre 150 et 180 millions d'euros avant impôts et entre 110 et 130 millions après impôts.

Ces dépréciations sont liées à la révision des prévisions de ventes du partenaire américain Inspiration Biopharmaceuticals, aux incertitudes sur l'approvisionnement de l'hormone de croissance Increlex et à des pertes de valeur sur certains actifs, principalement liés à la médecine générale en France, a précisé le groupe, contrôlé par la famille Beaufour.

Lors d'une conférence de presse téléphonique, Marc de Garidel, le président d'Ipsen, a indiqué que l'objectif de rentabilité opérationnelle pour 2011, conforté par un "bon chiffre d'affaires", n'était pas changé.

En 2011, dopé par sa médecine de spécialités regroupant l'oncologie, l'endocrinologie et la neurologie, Ipsen a augmenté ses ventes de 5,4% à 1.159,8 millions d'euros, dont 295,8 millions (+14,6%) au quatrième trimestre.

En Bourse, le titre perdait 5,15% à 21,815 euros à 11h40, accusant la plus forte baisse de l'indice SBF 120 (quasi inchangé). A ce niveau de cours, il perd 10% depuis le début de l'année, dans une capitalisation boursière de plus de 1,8 milliard d'euros.

Oddo Securities, dans une note, observe que le chiffre d'affaires 2011 est supérieur aux attentes mais que "la mauvaise nouvelle" concernant les dépréciations d'actifs "devrait peser sur le titre pendant les mois à venir".

L'intermédiaire ramène sa recommandation sur la valeur à "neutre" contre "achat", avec un objectif de cours réduit à 24 euros contre 33 précédemment.

LE POIDS DU DÉREMBOURSEMENT DU TANAKAN

Pour l'exercice 2011, Ipsen prévoit toujours de réaliser un résultat d'exploitation récurrent ajusté situé dans la fourchette de 190 à 200 millions d'euros.

Marc de Garidel a en outre déclaré que les dépréciations d'actifs ne remettaient pas en cause les objectifs stratégiques pour 2020 présentés en juin, soit un doublement du chiffre d'affaires et un triplement du résultat opérationnel à cet horizon.

Mais il n'a donné aucune prévision pour 2012, voulant attendre la clôture des comptes, dans un mois, pour communiquer sur ce sujet.

Le laboratoire subira cette année l'impact du déremboursement, à compter du 1er mars, du Tanakan, son produit phare pour les troubles de la mémoire chez les personnes âgées.

Marc de Garidel a précisé que ce dérembourement devrait conduire à une perte de chiffre d'affaires de l'ordre de 35% en France.

La baisse des ventes de ce produit, fondé sur une molécule tirée du ginkgo biloba, a conduit Ipsen à mettre en vente son usine de Dreux. L'opération devrait être conclue "à la mi-année au plus tard, peut-être avant", a prévu Marc de Garidel.

Par ailleurs, le président d'Ipsen s'est dit "confiant" dans l'avenir d'Inspiration Biopharmaceuticals, dans laquelle Ipsen détient une part de 40,7%.

Il a aussi évoqué la lettre d'avertissement des autorités sanitaires américaines concernant l'usine d'Hopkinton où est fabriqué le principe actif de l'Increlex, précisant qu'elle ne concernait "pas l'intégrité du produit mais la documentation sur ses procédés de production".

Enfin, commentant les négociations en vue d'un partenariat commercial dans la médecine générale en France, il a indiqué qu'elles devraient "raisonnablement" être achevées "pas plus tard que le milieu" de 2012. L'idée, a-t-il expliqué, est de former une coentreprise à laquelle Ipsen apporterait "une forte présence commerciale dans la médecine de prescription" et le partenaire "le savoir-faire en OTC et si possible de nouveaux produits".

Noëlle Mennella, édité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.