Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

CAC 40

5 349.80Pts
-0.42% 

FR0003500008 PX1

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    5 386.88

  • clôture veille

    5 372.30

  • + haut

    5 396.47

  • + bas

    5 341.19

  • +haut 12 derniers mois

    5 657.44

  • +bas 12 derniers mois

    4 995.07

  • volume

    1 155

  • dernier échange

    21.06.18 / 12:42:30

  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur CAC 40

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter CAC 40 à mes listes

    Fermer

Interviews croisées : quels secteurs choirsir?

Boursorama31/10/2008 à 12:00
Quelques questions sur les perspectives d'évolution du CAC et les secteurs où investir à deux gérants : Vincent Le Sann de Portzamparc et Olivier de Faramond de Swan Capital Management.

- Vincent Le Sann, responsable de l'analyse financière de Portzamparc :

Le CAC est revenu dans le vert ces derniers jours, après une très forte chute. Aujourd'hui, la Bourse de Paris est à nouveau dans le rouge. Pensez vous que le pire soit derrière nous ou devons-nous nous préparer à un nouvel orage?

Vincent Le Sann : Question bien difficile... Une chose est sûre, les consensus sont encore trop élevés. Le processus de révision en baisse des estimations de bénéfices va se poursuivre au cours des prochains mois. Effectivement cela va générer un flux de mauvaises nouvelles, ce qui ne sera pas propice à un éventuel rebond. La croissance médiane du bénéfice net par action 2009 est encore à +7%, contre 4,2% attendu pour 2008.

Dans ce contexte très incertain, quels sont les secteurs les plus attractifs?

V. L. S. : L'une des caractéristiques de cette crise, c'est que peu de secteurs sont totalement à l'abri du ralentissement. Les plus défensifs sont les télécoms (France Télécom), les services aux collectivités (GDF-Suez), l'agroalimentaire (Bonduelle) et la santé (Stallergènes). Mais là encore, pas de généralité. Audika, société du secteur médical, spécialiste de la correction auditive, vient d'annoncer un profit warning début octobre.

Le luxe notamment semble bien résister à la crise. Cela peut-il durer selon vous?

V. L. S. : Le levier de ce secteur est corrélé à la bonne santé des pays en fort développement. Là aussi, la croissance va se tasser en 2009.

Aujourd'hui quelles sont vos 3 valeurs favorites?

V. L. S. : Nous apprécions notamment Bastide, société de prestations de soins à domiciles pour malades, personnes âgées et handicapées. La publication des bénéfices annuels début octobre ont confirmé la très bonne santé du groupe. Egalement Séchilienne-Sidec, producteur d'électricité, qui présente un profil défensif intéressant et enfin Leguide.com, comparateur de prix et guide d'achat sur internet, dont le modèle est fortement rentable.



- Olivier de Faramond, gérant chez Swan Capital Management :

Le CAC est revenu dans le vert ces derniers jours après une très forte baisse. Aujourd'hui, la Bourse de Paris est à nouveau dans le rouge. Pensez vous que le pire soit derrière nous ou devons-nous nous préparer à un nouvel orage?

Olivier de Faramond : Les marches ne sont pas vraiment euphoriques: Ils sont très survendus a court terme et peuvent remonter encore après le résultat des élections américaines. Les volumes sont faibles et les vendeurs à découvert sont frileux après l'épisode Volkswagen.

Dans ce contexte très incertain, quels sont les secteurs les plus attractifs?

O. de F. : A court terme certains secteurs cycliques (Technologie, Electronique, Construction ...) anticipent des baisses de résultat de 40% en 2008 et de 20% en 2010. Les analystes sont certainement en retard dans leurs révisions mais le pire n'est pas certain non plus. Il faut rester positionné sur les secteurs les moins cycliques même s'ils peuvent sous performer à court terme.

Le luxe notamment semble bien résister à la crise. Cela peut-il durer selon vous?

O. de F. : Pour l'instant les chiffres sont bons mais les ventes de fin d'année seront probablement décevantes dans le monde entier. Aujourd'hui les perspectives données par l'Oréal sont décevantes. Le Luxe reste une industrie cyclique.

Quelles perspectives sur le secteur bancaire?

O. de F. : C'est le secteur qui, a moyen terme, fera le plus les frais de la crise car certaines activités sont surdimensionnées. A court terme, le positionnement sur les banques meilleures banques de détails en Europe est possible.

Aujourd'hui quelles sont vos 3 valeurs favorites?

O. de F. : Teliasonera, Eutelsat, France Telecom.



Propos recueillis par L.M.

Valeurs associées

-0.43%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.