Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

INTERPARFUMS : accélération des ventes au deuxième trimestre
information fournie par AOF20/07/2021 à 08:21

(AOF) - Interparfums a réalisé au deuxième trimestre 2021 un chiffre d'affaires en hausse de plus de 260% pour dépasser les 130 millions d'euros. Surtout, il affiche une progression de 19,5% par rapport au deuxième trimestre 2019. Cette performance reflète le fort dynamisme du marché de la parfumerie et de toutes les marques majeures du portefeuille ainsi que le succès des derniers lancements, notamment des lignes Jimmy Choo I Want Choo et Montblanc Explorer Ultra Blue, indique le fabricant de parfums sous licence.

Sur l'ensemble du premier semestre 2021, le chiffre d'affaires atteint ainsi 266,3 millions, en croissance de 11,7 % à devises courantes et de 15,5 % à devises constantes par rapport au premier semestre 2019.

D'un point de vue géographique, l'activité a été soutenue par l'Asie Pacifique. La région retrouve les niveaux d'activité du premier semestre 2019 grâce à une activité dynamique sur plusieurs pays, notamment en Corée du Sud, en Australie ou à Singapour, mais surtout à la très forte accélération des ventes de parfums en Chine.

L'Amérique du Nord affiche de son côté une progression remarquable (+54 %) par rapport au deuxième semestre 2019.

L'Europe de l'Ouest et la France retrouvent progressivement des niveaux d'activité cohérents mais sont impactées par les différents confinements intervenus durant le semestre et par une base de comparaison défavorable liée au lancement de la ligne Montblanc Explorer début 2019.

Au Moyen Orient, l'activité reste en retrait sur l'ensemble des marques du portefeuille par rapport au premier semestre 2019, avec une amélioration attendue sur la seconde partie de l'année.

Compte tenu de cette performance, Interparfums révise à la hausse son chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'exercice 2021 avec un objectif désormais compris entre 460 et 480 millions d'euros.

"Si notre carnet de commandes demeure élevé, les tensions ou retards multiples d'approvisionnement de matières premières et de composants liés à la reprise, qui pourraient affecter la dynamique au second semestre 2021, nous incitent néanmoins à la prudence", indique le PDG, Philippe Benacin.

Philippe Santi, directeur général délégué, a ajouté : " Du fait d'une activité largement supérieure aux prévisions de début d'année et d'un niveau de dépenses marketing en ligne avec un budget établi en novembre 2020, la marge opérationnelle devrait exceptionnellement dépasser 20 % sur le premier semestre. Sur l'ensemble de l'année 2021, elle devrait atteindre 14 à 15 %, comme habituellement, compte tenu d'importantes dépenses de marketing et publicité prévues au second semestre pour soutenir nos lancements et accompagner notre croissance. "

AOF - EN SAVOIR PLUS

Révolution culturelle pour l’univers du luxe

D’après le cabinet Bain, en 2020, les achats en ligne devraient faire un bond, pour représenter 23% du marché contre seulement 12% en 2019. Si, jusqu’à présent, ce sont essentiellement les inaugurations de boutiques dans le monde qui assuraient la croissance des grandes maisons, le e-commerce devient la priorité. Les points de vente vont devoir devenir plus efficaces, en misant sur les technologies et les data.

Le leader mondial donne l’exemple. Pour LVMH il est nécessaire de changer d’état d’esprit. Il a décidé de  passer en «digital first» pour ses défilés et sa commercialisation. Cela constitue un virage stratégique fort car, l’an passé, le groupe a réalisé seulement 8,5% de son chiffre d’affaires en ligne. 

Valeurs associées

Euronext Paris +0.37%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.