Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

INTERACTIF. Les vrais chiffres du duel Boeing-Airbus

Le Parisien05/09/2014 à 17:01

INTERACTIF. Les vrais chiffres du duel Boeing-Airbus

La guerre entre Airbus et Boeing, le plus célèbre duopole industriel au monde, ce n'est pas qu'au Bourget ou à Farnborough !  Toute l'année, les deux grands rivaux de l'aéronautique se livrent un duel productif, commercial et diplomatique acharné, accompagné d'une féroce bataille marketing. Alors qu'Airbus et Boeing viennent d'annoncer leurs dernières commandes, leparisien.fr vous propose de compter les points, et de prendre une photographie, un instantané du rapport de force entre les deux constructeurs, qui se livrent une compétition acharnée depuis 1972. 

Avec 722 commandes nettes d'avions entre le 1er janvier et le 31 août, Airbus est toujours devancé cette année par son grand rival américain Boeing. Avec la commande de 23 B737 annoncée jeudi, l'américain a lui totalisé 941 commandes nettes dans la même fourchette de temps. En réalité, à y regarder de plus près, Airbus a enregistré plus de commandes que Boeing cette année, 1001 contre 995, mais le constructeur européen a subi beaucoup plus d'annulations que son rival. Au premier semestre, Airbus avait ainsi enregistré 290 commandes...pour 225 annulations ! 

En se plongeant dans le détail des commandes réalisées cette année, côté Airbus, on note l'excellent résultat de l'A320, commandé à plus de 600 exemplaires depuis le début de l'année. Un chiffre à nuancer puisqu'il faut y ôter une cinquantaine d'annulations, ainsi que 73 conversions de la version Ceo à la version plus élaborée Neo, dont la sortie est imminente. En clair, les compagnies Tiger, Qantas, Air Asia et Latam, qui avaient commandé des A320 Ceo, ont annulé leurs commandes pour acheter des A320 Neo.

Le nouvel A350 a, lui, connu un sort mitigé cette année. 20 commandes fermes ont été passées mais plus de 80 commandes passées les années précédentes ont été annulées (dont 70 par Emirates en juin dernier). Côté Boeing, on compte beaucoup moins d'annulations. L'avion le plus vendu ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Mes listes

valeur

dernier

var.

0.992 -2.27%
13.745 +0.22%
EDF
11.435 +1.37%
38.487 +0.06%
21.265 -1.73%
4.87 +0.50%
265.89 +0.84%
18.808 +0.02%
83.56 -1.25%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.