Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

INTERACTIF. L'italien Lavazza savoure le rachat de Carte noire

Le Parisien 24/07/2015 à 09:19

INTERACTIF. L'italien Lavazza savoure le rachat de Carte noire

« Devenir une entreprise mondiale », le groupe italien de café Lavazza en rêvait. Selon le quotidien « les Echos », c’est chose faite depuis hier, avec le rachat de la marque Carte noire, ancienne possession de l’entreprise agroalimentaire Mondelez International. Hier, celle-ci n’a pas démenti l’information. Après avoir refusé une première fois de mettre sur la table le 1,2 Md€ réclamé par la firme américaine début juillet, Lavazza — qui domine le marché italien et se présente comme le 7e torréfacteur mondial — aurait donc finalement accepté de débourser un peu moins de 800M€.

Une opération certes coûteuse, mais stratégique pour le groupe de Turin, qui voit en Carte noire la clé de son expansion en Europe, et notamment en France, premier marché de Lavazza depuis 1982.

Et pour cause, chez nous, le café est une véritable institution. Adomicile, au travail ou sur la route des vacances, le petit noir fait partie intégrante du mode de vie des Français. L’Hexagone est d’ailleurs le 2e pays le plus consommateur de café en Europe et le 4e au monde. De ce point de vue, l’acquisition de Carte noire s’annonce juteuse pour Lavazza : la compagnie au « café nommé désir » est déjà leadeuse sur le marché tricolore, avec 20 % de la vente au détail.

Cette cession était un mal nécessaire pour Mondelez, qui devait vendre des actifs pour obtenir l’autorisation de la Commission européenne de fusionner ses activités café avec l’entreprise néerlandaise D.E Master Blenders 1753 (DEMB). Les deux compagnies entendent engranger 5 Mds$ de chiffre d’affaires annuel dans le monde via cette société qui a vu le jour début juillet sous le nom de Jacobs Douwe Egberts (JDE).

Le nouvel ensemble se place désormais derrière le suisse Nestlé, numéro un mondial pour le café (23% du marché mondial) avec sa célèbre marque Nespresso. JDE bénéficie néanmoins d’une assise solide. La plupart des marques les plus ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.