Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

INTERACTIF. Coup de rabot budgétaire : le détail des coupes, ministère par ministère

Le Parisien10/06/2015 à 19:24

INTERACTIF. Coup de rabot budgétaire : le détail des coupes, ministère par ministère

Alors que la Commission européenne avait donné jusqu’à ce mercredi à la France pour présenter et détailler son plan de 4 milliards d’euros d’économies supplémentaires pour 2015, le gouvernement lui apporte le détail des crédits annulés dans les ministères dans un décret qui a été publié, ce mercredi, au Journal officiel. Au total, 676,9 millions d'euros en crédits de paiement des ministères vont être supprimés.

« Dans un souci d’équité, les annulations de crédits concernent l’ensemble des ministères », explique Bercy dans son rapport de motivation. Seule le ministère de la Défense est exonérée de l’effort alors que son budget annuel de 31,4 milliards a été réaffirmé dans la nouvelle loi de programmation militaire.

Alors que la France doit accueillir la COP21 sur l'environnement, c'est le ministère de l'Ecologie avec la ministère de la Recherche qui vont devoir se serrer le plus la ceinture avec respectivement un effort de 84, 42 millions d'euros et 93 millions d'euros. Les autres ministères ne sont pas épargnés, avec notamment une coupe de 64 millions d'euros dans l'enseignement scolaire, ou encore 47 millions pour la justice.

Outre ces 676 millions d'euros dans les budgets des ministères, 1,2 milliard d’économies vont être réalisées sur la charge de la dette, 600 pour les opérteurs de l'Etat et 1 milliard sur la Sécurité sociale ou encore récupérer 400 millions d'euros grâce à la lutte contre la fraude fiscale.

Ce coup de rabot s'inscrit dans l'effort supplémentaire de 4 milliards d'euros en plus des 21 milliards d'euros demandé par Bruxelles pour répondre à l'exigence du programme de stabilité pour parvenir au seuil de 3% du déficit en 2017. Paris a assuré Bruxelles que l'objectif de 3,8% en 2015 serait atteint.

Décret sur les économies dans les ministères publié par redacweb6352

«La Commission européenne va prendre le temps ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

12 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • CHANOMAR
    10 juin22:07

    Pas de coupe sur les flambies du gouvernement politiciens et haut fonctionnaires toujours les sans dents qui fraudes

    Signaler un abus

  • glbt38
    10 juin20:31

    Pas de coupe pour les loisirs "sportifs" du premier ministre, il peut continuer à gaspiller en famille...

    Signaler un abus

  • jep02
    10 juin20:24

    "1,2 milliard d’économies vont être réalisées sur la charge de la dette". Cela s'appelle la méthode Coué, alors que les taux frémissent et ont déjà remonté un peu en facial mais beaucoup en pourcentage.

    Signaler un abus

  • miez1804
    10 juin12:15

    @M636: avec des anes, et des costeaux en plus!

    Signaler un abus

  • M8252219
    10 juin11:55

    Le PS au gouvernement n'a pas fait les réformes indispensables : Ce sont les 15 à 20% de dépenses publiques de fonctionnement et de social de plus que nos voisins européens qui font que nous ne relancerons pas l'économie et l'industrie française avec ce boulet aux pieds. trop d'élus trop bien payés,trop de fonctionnaires improductifs, trop de salariés à régimes et statuts spéciaux peu productifs et avec trop d'avantages,et la machine a créer des lois et règlements fonctionne toujours à plein!!!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.