Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

INEA signe un « Green Loan » de 100 millions d'euros
information fournie par AOF20/09/2021 à 14:40

(AOF) - INEA a signé un financement vert de 100 millions d’euros, d’une durée de 7 ans, destiné à financer ou refinancer des actifs de bureaux respectant a minima le niveau de performance RT2012 -15% et dont la consommation énergétique devra être inférieure aux exigences du Dispositif Eco-énergie Tertiaire fixées pour 2030.

La société souligne que Green Loan a la particularité de répondre aux standards ESG les plus exigeants : il atteint le meilleur niveau possible (" meilleures pratiques identifiées par V.E. ") sur les 4 piliers des Green Loan Principles ; il est aligné avec la Taxonomie Européenne et il comprend un mécanisme d'incitation de l'emprunteur à être encore plus vertueux. En effet, une réduction de la marge sera appliquée par les banques si les actifs financés présentent une performance énergétique supérieure de 10 ou 20% par rapport au niveau exigé par le dispositif éco-énergie tertiaire en 2030.

INEA s'engage par ailleurs à réinvestir une partie de l'économie potentielle réalisée via ce mécanisme dans des projets de reforestation.

Grâce à cette opération, spécialiste de l'immobilier de bureaux neufs en régions porte la part de ses ressources financières " green " à 60%, et marque son engagement pour limiter les effets du changement climatique.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les multiples défis de l’immobilier tertiaire

Les préoccupations sanitaires, environnementales et l’essor du télétravail sont autant de challenges à relever par le secteur. L'immobilier tertiaire (75% de bureaux, 15 à 20% de commerces) compte plus de 1 milliard de mètres carrés et produit un tiers des gaz à effets de serre. Le dispositif Eco-énergie tertiaire impose aux acteurs, dans les bâtiments de plus de 1.000 m2, une réduction progressive de leurs consommations énergétiques : de 40% d'ici à 2030, 50% en 2040 pour arriver à une neutralité carbone en 2050. Or le secteur n’a affiché qu’une baisse des émissions de gaz à effet de serre de 4% entre 1990 et 2015. Les investisseurs et les utilisateurs recherchent désormais de plus en plus des bâtiments performants sur le plan énergétique.

Favorisée par le télétravail, la flexibilité des immeubles est également un enjeu important car les espaces tertiaires doivent intégrer la notion de mobilité. 

Valeurs associées

Euronext Paris +0.92%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.