Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Impact moins fort que prévu de l'A350 sur EADS, l'action monte

Reuters11/12/2013 à 22:10

EADS COMPTE REDISTRIBUER 30% À 40% DES BÉNÉFICES EN DIVIDENDE

par Tim Hepher et Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - La maison mère d'Airbus EADS a déclaré mercredi que son programme A350 aurait un impact moins lourd que prévu sur sa rentabilité en 2015, ce qui a fait grimper l'action du groupe européen qui veut se recentrer sur un marché civil florissant.

Le groupe d'aéronautique et de défense, qui prendra l'an prochain le nom d'Airbus Group, a réactualisé ses prévisions pour 2015 à l'occasion d'une réunion investisseurs afin de prendre en compte les premières livraisons de son futur avion long-courrier.

Son président exécutif, Tom Enders, a déclaré que l'A350, qui a pour vocation de faire concurrence aux Boeing 787 et 777, "progressait bien" en vue d'une première livraison au second semestre 2014, conformément au calendrier prévu.

EADS avait jusque-là exclu l'A350 de son principal objectif financier, qui prévoit un doublement de la marge opérationnelle pour atteindre 10% d'ici 2015 sur une hypothèse de change de 1,30 dollar par euro.

Le groupe a précisé qu'il maintenait son objectif et ajouté qu'une fois prise en compte la première année complète de livraisons d'A350 en 2015, il se traduirait par une marge de 7 à 8%, un chiffre supérieur aux attentes du marché qui tournaient autour de 6%.

"Nous pensons que les estimations concernant la dilution de l'A350 étaient prudentes et donc c'est à juste titre interprété comme une surprise positive", commente dans une note Rob Stallard, analyste à RBC Capital Markets.

L'action d'EADS a clôturé sur un gain proche de 7,5% dans des volumes trois fois supérieurs à la normale, affichant la plus forte hausse du hausse CAC 40, après avoir essuyé une baisse de 7,4% sur les six jours précédents.

RASSURE SUR LE CASH FLOW ET LES MARGES

EADS a en outre annoncé aux investisseurs qu'il comptait comme prévu atteindre l'équilibre sur son programme de gros porteur A380 après un accord avec la compagnie Emirates portant sur la vente de 50 appareils.

Des doutes avaient émergé sur la capacité du groupe à atteindre cet objectif face au niveau des commandes.

Bien que l'objectif du programme A380 ait un impact limité sur les bénéfices globaux du groupe, une insuffisance de livraisons pourrait accroître la volatilité qui affecte la trésorerie d'EADS.

Le groupe a également fait plaisir aux investisseurs en indiquant qu'il prévoyait d'être au-dessus de l'équilibre en termes de flux de trésorerie libre en 2014 et 2015 et il s'est engagé à pratiquer "une croissance durable du dividende avec un taux de distribution de 30-40%".

EADS, dont les résultats sont dopés par les performances de sa filiale Airbus, avait annoncé un peu plus tôt dans la semaine la suppression de 5.800 postes dans son pôle défense et espace qui souffre de la diminution des budgets militaires des Etats en Europe.

Le groupe pâtit notamment des pertes de son programme militaire A400M, sans lequel, a-t-il dit, il serait en mesure d'approcher son objectif de marge de 10% même après intégration de l'impact de l'A350.

"L'A400M est un fardeau", a déclaré Tom Enders, en ajoutant que des réductions de coûts étaient encore nécessaires.

"Les marges sont pénalisées assez sensiblement mais ce qui est un fardeau aujourd'hui, comme nous l'avons vu avec l'Eurofighter, devient un important actif demain lorsque comme nous l'espérons, l'A400M sera produit, modifié et amélioré sur plusieurs décennies", a-t-il ajouté.

Avec Jean-Michel Bélot, Blaise Robinson et Gwénaëlle Barzic, édité par Nicolas Delame

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.758 -0.59%
30.23 -1.27%
CGG
2.378 +2.50%
0.924 -2.48%
1.13 0.00%
4.4 0.00%
78.62 -1.19%
41.535 -0.50%
19.953 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.