Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ile-de-France : les hôteliers inquiets d'une réforme de la taxe de séjour

Le Parisien26/06/2014 à 18:26

Ile-de-France : les hôteliers inquiets d'une réforme de la taxe de séjour

Les professionnels du tourisme s'inquiètent de la prochaine instauration d'une taxe de séjour spécifique ciblant l'hôtellerie en Ile-de-France. Le Groupement national des indépendants (GNI) a appelé mercredi à mettre un terme au «racket sur les hôtels», estimant qu'une telle mesure nuirait au tourisme à Paris. 

Le député PS Olivier Faure et 11 députés franciliens ont déposé un amendement proposant d'instaurer cette taxe spécifique de 2 euros par nuitée, destinée à financer les transports en commun.

Mercredi après-midi, ces mêmes députés ont annoncé sur Twitter que l'amendement a été voté en séance.

Vote à l'instant en séance de mon amendement permettant de doter de 140millions/an nos transports en Ile-de-France http://t.co/ZOYNksqzNW? Olivier Faure (@faureolivier) June 26, 2014

Amendement taxe de séjour voté. l11 et T1 financé #montreuil #bagnolet. Fier, heureux,... Exténué...? Razzy Hammadi (@RHammadi) June 26, 2014

Cette nouvelle taxe de séjour, qui sera instituée à partir du 1er septembre, permettrait de dégager environ 140 millions d'euros par an, soit quasiment le montant de ressources nouvelles (150 millions d'euros) que le gouvernement s'était engagé à trouver en signant en juillet 2013 un protocole de financement des transports en Ile-de-France.

Selon l'Opinion, la taxe pourrait passer de 1,50 à 8 euros soit une augmentation de l'ordre de 433%.

«Londres talonne Paris, et risque de devenir la première destination touristique en Europe et le secteur doit faire face à la concurrence déloyale des locations meublées courts-séjours» qui ont une activité «sans aucun cadre réglementaire», a déploré l'organisme, qui regroupe les syndicats Synhorcat, CPIH et Fagiht. Sans le mentionner, les hôteliers visent clairement Airbnb, le service de réservation de locations entre particuliers sur Internet.

De son côté, l'Alliance 46.2, qui réunit les grands groupes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Mes listes

valeur

dernier

var.

232.65 +0.22%
15107.5 -0.68%
14.495 -0.96%
17.1 -3.17%
1.475 +1.03%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.