1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Il n'est pas trop tard pour investir dans l'or, selon John Hathaway
Newsmanagers15/11/2010 à 13:30

(NEWSManagers.com) - Lorsque John Hathaway, gérant du fonds Tocqueville Gold, a commencé à investir dans l' or, en 1998, le métal précieux se négociait à 300 dollars l' once et était très impopulaire. " La presse financière anglo-saxonne annonçait même la mort de l' or" , rappelle le senior partner de Tocqueville Asset Management, la société s?ur de Tocqueville Finance basée aux Etats-Unis et qui gère 2,3 milliards de dollars dans l' or sur un encours total de 9,6 milliards.

Aujourd' hui, les choses ont bien changé et l' or faisait encore les gros titres du Financial Times lundi matin alors qu'il atteignait un nouveau record à plus de 1.400 dollars l'once. Pour autant, le métal jaune est-il encore attrayant ou est-il trop tard pour entrer dans la partie ? Pour John Hathaway, nous sommes au début de la phase 3 du cycle de hausse de l' or, c'est-à-dire le moment où les investisseurs " momentum" que sont les institutionnels commencent à s' intéresser au métal précieux et où il existe un consensus croissant sur le fait que les perspectives de l' or restent solides. Cette phase 3 intervient avant la dernière, au cours de laquelle tout le monde, " même le chauffeur de taxi" , s' intéresse à l' or, et où il convient donc de sortir. La fin du " bull market" pourrait intervenir en 2012, avec les élections, mais cela pourrait durer plus longtemps. Cela dépendra de la volonté des futurs dirigeants politiques à restaurer la crédibilité de la monnaie fiduciaire, et du mandat qu' ils obtiendront des électeurs pour le faire.


info NEWSManagers

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer