Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Hulot sera "très précis" sur les arrêts de réacteurs nucléaires

Reuters22/01/2018 à 16:02
    PARIS, 22 janvier (Reuters) - Le gouvernement sera "très 
précis" en matière de fermetures de réacteurs nucléaires dans le 
cadre de la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) qui 
est en cours de préparation, a déclaré lundi le ministre de la 
Transition écologique, Nicolas Hulot. 
    Issue de la loi sur la transition énergétique de 2015, la 
PPE développe les objectifs de la France en matière énergétique. 
Le texte actuel, qui concerne les périodes 2016-2018 et 
2018-2023, sera révisé d'ici à la fin de l'année pour porter sur 
2018-2023 et 2024-2028. 
    "Nous prendrons cette année le temps qu'il faut, on sera 
très précis sur les réacteurs qu'il faudra fermer et nous le 
ferons sur un certain nombre de critères économiques, sociaux 
(et de) sûreté, mais pas sur des critères symboliques", a dit 
Nicolas Hulot lors d'une présentation de ses voeux à la presse.  
   
    Ces déclarations interviennent quelques mois après 
l'officialisation par le ministre, en novembre, du report de 
l'échéance de 2025 pour réduire à 50% la part du nucléaire dans 
la production d'électricité en France.   
    "Cet objectif (de réduire à 50% la part du nucléaire) sera 
évidemment maintenu et nous allons nous mettre en situation de 
le réaliser", a dit Nicolas Hulot lundi. 
    "Ce n'est pas un objectif qu'on peut faire au doigt mouillé 
(...). Si on ferme certains réacteurs et que, dans le même 
temps, on n'a pas réussi à développer les énergies renouvelables 
et qu'on a fermé les centrales à charbon en 2022, à un moment ou 
un autre on risque d'avoir des problèmes d'approvisionnement."  
    La PPE doit donner lieu à un débat public, envisagé à partir 
du premier trimestre, ainsi qu'à une version initiale prévue 
avant la fin du mois de juin. 
    La France n'a pour le moment décidé de fermer que deux de 
ses 58 réacteurs nucléaires (répartis dans 19 centrales), à 
Fessenheim (Haut-Rhin), une opération prévue pour fin 2018 ou 
début 2019 au moment de la mise en service de l'EPR de 
Flamanville (Manche).   et   
    En marge de la présentation de ses voeux, Nicolas Hulot a 
également dit à des journalistes que l'hypothèse de loger les 
actifs nucléaires d'EDF dans une entité à part avait fait 
l'objet de discussions au sein du gouvernement mais qu'il n'y 
avait pas à ce stade de scénario privilégié d'évolution de 
l'organisation de l'électricien public.   
    Le ministre a en outre déclaré que la construction de 
nouveaux réacteurs EPR en France n'était "ni la priorité, ni 
dans les tuyaux". 
    EDF ne construira de nouveaux réacteurs nucléaires en France 
que s'il bénéficie d'une "régulation adaptée avec une garantie 
de recettes", a de son côté déclaré son PDG Jean-Bernard Lévy 
fin 2017.     
 
    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ 
La France va revoir son calendrier sur le nucléaire    
  
Le gouvernement ouvre la page de l'après-Fessenheim en Alsace    
  
EDF-Bercy a des pistes mais pas de projet précis-sources    
  
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^> 
 (Benjamin Mallet, avec Geert De Clercq, édité par Jean-Michel 
Bélot) 
 

Valeurs associées

EDF
-3.02%

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • sky45
    22 janvier16:32

    y en a un qui veut fermer et l autre pas !!!

    Signaler un abus

  • nlecomte
    22 janvier16:19

    contradictoire , et pas très cohérent ce gouvernement . En France on va fermer des centrales , et on pousse edf à investir des milliards dans le nucléaire et exporter des centrales à l'étranger; chercher l'erreur

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

5053.31 -0.62%
5.6 0.00%
1.14665 -0.56%
17.52 -1.46%
191 -0.16%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.