1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Huit personnes poursuivies pour terrorisme libérées en Turquie

Reuters26/10/2017 à 05:20
 (Actualisé avec précisions) 
    par Ece Toksabay 
    ISTANBUL, 26 octobre (Reuters) - La justice turque a ordonné 
mercredi la remise en liberté sous caution de huit accusés, dont 
la directrice d'Amnesty International en Turquie et deux 
ressortissants étrangers, en attendant le jugement dans le 
procès où ils sont accusés de terrorisme. 
    Ce procès qui concerne onze personnes, risquant jusqu'à 15 
années d'emprisonnement si elles sont reconnues coupables, est 
devenu un sujet tension entre la Turquie et l'Europe.  
    La plupart des accusés ont été arrêtés en juillet alors 
qu'ils participaient à une conférence sur la sécurité 
informatique sur une île au large d'Istanbul. 
    Le ministère public a présenté une série de chefs 
d'accusation dont des liens avec le Parti des travailleurs du 
Kurdistan (PKK) ou avec le réseau du prédicateur Fethullah Gülen 
que le président Recep Tayyip Erdogan accuse d'être 
l'instigateur du putsch manqué en juillet 2016. 
    Parmi les personnes libérées mercredi figurent Idil Eser, la 
directrice d'Amnesty International en Turquie, le militant 
allemand Peter Steudtner, et le Suédois Ali Gharavi.  
    Selon les termes de leur remise en liberté conditionnelle, 
Steudtner et Gharavi ne sont pas obligés de rester en Turquie 
avant leur prochaine audience, prévue le 22 novembre.  
    Le président de la branche locale d'Amnesty International, 
l'avocat Taner Kiliç, reste détenu dans la province d'Izmir sous 
d'autres chefs d'accusation.  
    En plus de ces huit libérations, deux des accusés ont en 
outre été remis en liberté mercredi avant le début du procès.  
    "Je pense que nous sommes tous plus que soulagés", a déclaré 
Steudtner à des journalistes à sa sortie de la prison de 
Silivri, en bordure d'Istanbul. "Nous sommes vraiment 
reconnaissants envers toutes les personnes qui nous ont soutenu 
juridiquement (et) diplomatiquement." 
    L'Allemagne, dont les relations avec la Turquie se sont 
fortement détériorées récemment, a salué la décision tout en 
restant prudente sur le bilan d'Ankara en matière de droits de 
l'homme. 
    "C'est un signal encourageant, un premier pas", a déclaré 
dans un communiqué le ministre des Affaires étrangères Sigmar 
Gabriel, ajoutant que nombre de ressortissants allemands 
restaient emprisonnés sans raison en Turquie. 
    "La libération sous caution d'Idil Eser et des '10 
d'Istanbul' est une importante victoire pour la justice et les 
droits humains en Turquie. Mais elle ne doit pas nous faire 
oublier qu'aucun d'eux n'aurait dû passer un seul jour en 
prison", a réagi pour sa part Sylvie Brigot-Vilain, directrice 
d'Amnesty International France, dans un communiqué. 
    Plus de 50.000 personnes ont été emprisonnées par les 
autorités turques dans l'attente d'un procès, dans le cadre de 
la vague de répression qui a suivi le putsch manqué, il y a plus 
d'un an. 
 
     
         
 
 (Ece Toksabay avec le bureau d'Istanbul; Pierre Sérisier et 
Julie Carriat pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer