Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

HSBC prévoit une nette accélération du commerce international

Reuters04/06/2015 à 12:27

HSBC PRÉVOIT UNE NETTE ACCÉLÉRATION DU COMMERCE INTERNATIONAL

PARIS (Reuters) - Moribonde ces deux dernières années, la croissance du commerce international devrait retrouver du dynamisme grâce à la meilleure santé des pays développés en attendant que les grands émergents ne retrouvent leur rôle de locomotive, estime HSBC.

Dans son étude semestrielle sur le commerce publiée jeudi, la banque anticipe une croissance de 8% par an du commerce international de marchandises en valeur sur la période 2017-2020, contre seulement 1,5% en moyenne entre 2012 et 2014.

A court terme, elle devrait être portée par la solidité de l'économie américaine et le regain de vigueur au Japon et dans les pays de la zone euro, cette dernière comptant pour un quart des échanges internationaux, sur fond de faiblesse de l'euro.

A moyen terme, HSBC s'attend à ce que les émergents, l'Asie en tête avec des pays comme l'Inde et le Vietnam, redeviennent le moteur de la croissance des échanges de biens.

Mais elle souligne que le rythme anticipé pour la fin de la décennie se situe encore en deçà des 9% par an constatés avant la crise et que des facteurs de risques "significatifs" pourraient altérer ce scénario.

Le premier tient à la restructuration des chaînes d'approvisionnement mondiales sous forme de relocalisations d'activités autrefois installées à l'étranger.

"Les preuves de relocalisations sont restées jusqu'ici dans une large mesure qualitatives mais des données montrent que les échanges de biens intermédiaires sont faibles depuis une période récente, ce qui pourrait résulter de relocalisations ou, du moins, de l'absence de nouvelles délocalisations", estiment les économistes d'HSBC.

LA CHINE, DEUXIÈME DÉBOUCHÉ POUR LES EXPORTS FRANÇAISES

Un autre facteur de risque tient aux faibles progrès enregistrés dans la libéralisation des échanges, par contraste avec la décennie qui a précédé la crise financière de 2008-2009.

Mais pour la banque, il y a de bonnes raisons de penser que des avancées sont de nouveau possibles dans ce domaine au vu de l'état d'avancement des négociations sur plusieurs accords.

Elle cite notamment l'Accord de facilitation des échanges négocié avec succès dans le cadre de l'OMC (Organisation mondiale du commerce) et en attente de ratification, qui, selon l'OCDE, pourrait se traduire par une baisse du coût des échanges de 12,5% à 17,5% selon les pays.

S'y ajoutent les discussions pour élargir l'Accord sur les technologies de l'information (ITA) de l'OMC ou celles sur un partenariat transatlantique (TTIP) entre l'Europe et les Etats-Unis et pour un partenariat transpacifique (TPP).

Des 25 économies étudiées dans l'étude d'HSBC, l’Inde et le Vietnam devraient connaître à moyen terme les plus fortes progressions de leurs échanges, avec un taux de croissance estimé à plus de 10% par an entre 2015 et 2030.

La France vient en queue de classement, avec un taux de croissance moyen de plus de 3,0%, juste devant l'Allemagne, grâce pour l'essentiel à l'aéronautique et, dans une moindre mesure, à la chimie-pharmacie et l'agroalimentaire.

A l'horizon 2030, HSBC anticipe que la Chine sera devenue le deuxième débouché pour les exportations françaises, passant de 3% à 6% du total de celles-ci. Mais elle sera loin derrière l'Allemagne, qui restera le premier partenaire de la France tant pour ses exportations que pour ses importations.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.624 +4.70%
5548.45 -0.31%
0.917 +2.75%
0.225 +21.62%
100.5 -0.10%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.