Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

HSBC paie une amende de 1,92 milliard de dollars aux Etats-Unis

Reuters11/12/2012 à 10:40

HSBC VA PAYER UNE AMENDE DE 1,9 MILLIARD DE DOLLARS AUX ÉTATS-UNIS

par Carrick Mollenkamp et Brett Wolf

(Reuters) - La banque britannique HSBC a annoncé mardi qu'elle paierait une amende de 1,92 milliard de dollars (1,48 milliard d'euros) pour mettre un terme à une enquête ouverte il y a plusieurs années par les autorités américaines pour blanchiment d'argent.

Il s'agit de la plus importante amende jamais payée par une banque.

"Nous assumons la responsabilité de nos erreurs passées. Nous avons déjà dit que nous en sommes profondément désolés et nous le disons une nouvelle fois. Aujourd'hui, HSBC est une entité totalement différente de celle qui avait commis ces erreurs", déclare Stuart Gulliver, directeur général de HSBC, cité dans un communiqué.

"Au cours des deux dernières années, sous la houlette d'une nouvelle direction, nous avons pris des mesures concrètes pour remettre de l'ordre dans ce qui n'allait pas et pour collaborer activement avec les autorités gouvernementales (...)."

HSBC a précisé qu'elle s'attendait également à conclure un accord avec la Financial Services Authority (FSA), les instances de régulation du secteur financier britannique.

Le 5 novembre, le groupe avait annoncé avoir inscrit dans ses comptes une provision de 1,5 milliard de dollars pour couvrir l'amende susceptible de lui être infligée dans ce dossier, qui porte entre autres sur des soupçons d'infraction à la législation sur le blanchiment au Mexique.

Mais Stuart Gulliver avait alors prévenu que le coût final du dossier pourrait être "nettement plus élevé".

En juillet, une sous-commission du Sénat américain avait publié un rapport accusant HSBC d'avoir aidé certains de ses clients à transférer des fonds d'origine suspecte hors du Mexique, d'Iran, des îles Caïman, d'Arabie saoudite ou de Syrie. La banque avait alors présenté des excuses publiques.

L'ACTION HSBC RÉAGIT PEU

L'action HSBC cotée à la Bourse de Hong Kong a terminé en hausse de 0,31%, faisant légèrement mieux que l'indice Hang Seng (+0,21%). A Londres, le titre cédait 0,3% en début de séance alors que l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes reculait de 0,4%.

Jim Antos, analyste chez Mizuho Securities, a qualifié les 420 millions de dollars supplémentaires par rapport à la provision passée par HSBC de somme "dérisoire" au vu de la valeur comptable de la banque.

"Mais, en termes d'espèces sonnantes et trébuchantes, c'est une énorme amende à payer", a-t-il ajouté.

Dans son communiqué, HSBC précise qu'elle a augmenté les sommes consacrées à des systèmes d'anti-blanchiment, mis fin à certaines relations d'affaires et revu à la baisse les bonus de certaines dirigeants, dont aucun n'est inquiété par la justice américaine.

Dans le cadre d'un accord de cinq ans conclu avec le département de la Justice, HSBC a accepté la présence d'un moniteur indépendant, chargé d'évaluer les progrès de la banque dans son respect des règles.

Avec l'amende de HSBC, les banques européennes et américaines ont versé quelque cinq milliards de dollars ces dernières années aux autorités américaines pour mettre un terme à des accusations de pratiques illicites.

Lundi, Standard Chartered, une autre banque britannique, a accepté de débourser 327 millions de dollars pour mettre un terme à une enquête de la justice américaine sur des soupçons d'infractions, notamment de violation de sanctions internationales.

En juin, ING Bank avait écopé d'une amende de 619 millions de dollars - qui était la plus élevée jusqu'à celle de HSBC - pour mettre un terme aux accusations de Washington disant qu'elle n'avait pas respecté les sanctions prises à l'encontre de Cuba et de l'Iran.

Parmi les autres banques qui ont conclu un accord à l'amiable avec Washington dans des dossiers similaires figurent Credit Suisse, Lloyds Banking Group, Barclays, ABN Amro, JPMorgan Chase, Wachovia et Citigroup.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.