Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

HSBC livre un résultat du 1er semestre inférieur aux attentes

Reuters05/08/2013 à 15:01

LE RÉSULTAT DE HSBC SOUS LE CONSENSUS AU 1ER SEMESTRE

par Steve Slater

LONDRES (Reuters) - HSBC a fait état lundi d'une hausse moins marquée que prévu de son résultat semestriel, le programme de baisse des coûts lancé il y a trois ans n'ayant pas réussi à compenser un recul des revenus de la banque britannique, dont le titre chutait de plus de 4% en fin de matinée.

Vers 09h55 GMT, l'action HSBC, qui évoluait en très légère hausse avant la publication des résultats à 08h15 GMT, reculait de 4,2% à 723,05 pence à la Bourse de Londres, accusant ainsi l'une des plus fortes baisses de l'indice FTSEurofirst 300.

Malgré ce repli, l'action, qui avait atteint vendredi en séance un pic de plus de deux mois, était encore en hausse de près de 12% depuis le début de l'année contre une progression de 10% pour l'indice sectoriel européen.

HSBC, la première banque en Europe en termes de capitalisation boursière, a dégagé sur les six premiers mois de l'année un bénéfice imposable de 14,1 milliards de dollars (10,6 milliards d'euros) contre 12,7 milliards il y a un an et un consensus Reuters de 14,6 milliards.

Ce résultat inférieur aux attentes est surtout le fait d'un recul de 7% du produit net bancaire (PNB), à 34,4 milliards de dollars, qui s'explique par l'atonie de la croissance en Europe de l'Ouest, un ralentissement de la croissance en Chine et en Asie et par le coût induit des nouvelles réglementations.

En mai, la banque avait dit qu'elle pourrait supprimer 14.000 postes supplémentaires dans le cadre de la prochaine phase d'un plan qui vise à dégager jusqu'à trois milliards de dollars (2,33 milliards d'euros) par an d'économies, en plus de ce qui était déjà prévu.

Cela voudrait dire que les effectifs de la banque pourraient reculer à 240.000-250.000 personnes d'ici 2016.

Dans ses résultats annuels publiés le 7 mai, HSBC estimait ses effectifs à 254.000 personnes après la finalisation des cessions d'actifs en cours, soit une baisse de 46.000 depuis la prise de fonction de Stuart Gulliver début 2011.

CESSIONS DE PORTEFEUILLES AUX ÉTATS-UNIS

Cité dans un communiqué, ce dernier a estimé que l'augmentation des résultats constatée au premier semestre était "la preuve" la banque avait continué à avancer dans "la mise en oeuvre de sa stratégie".

Lors d'une conférence téléphonique, Stuart Gulliver a déclaré que HSBC devrait continuer de céder des portefeuilles de prêts aux Etats-Unis, où le total en la matière était de 36 milliards de dollars à fin juin, soit 10 de moins par rapport à il y a un an.

"Nous travaillons sur un certain nombre de transactions", a souligné le directeur général de HSBC, dernière des grandes banques britanniques à publier des comptes intermédiaires.

Vendredi, Royal Bank of Scotland a nommé un nouveau directeur général et annoncé un retour au bénéfice pour les six premiers mois de l'année.

Les résultats de Barclays ont été éclipsés par l'appel au marché annoncé à cette occasion par l'établissement alors que Lloyds a agréablement surpris les investisseurs en faisant état d'une possible reprise du versement d'un dividende.

HSBC a annoncé le versement d'un dividende au titre du deuxième trimestre de 0,10 dollar par action, ce qui porte le total pour le premier semestre à 0,20 dollar, soit une hausse de 11% par rapport aux six premiers mois de 2012.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.