Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

HSBC Global Asset Management présente ses vues de marchés

Kiidline30/05/2014 à 11:02

Dans son document « Actualité Marchés » trimestriel, qui présente ses vues de marchés, HSBC Global Asset Management couvre notamment la thématique des marchés émergents : zones potentielles de forte croissance et opportunités de rendement des actifs. HSBC Global Asset Management rappelle que les pays émergents doivent être analysés individuellement et non pas comme un ensemble. Le retrait partiel des investisseurs de ces marchés en 2013 et début 2014 s'est accompagné d'une forte volatilité, les gérants étant sortis indistinctement de ces marchés.

Les ventes d'actifs des marchés émergents ont toutefois permis aux prix de ces actifs de s'ajuster sur des niveaux plus réalistes au regard des conditions économiques au sein de la zone. Cette meilleure prise en compte des risques devrait maintenir une certaine volatilité à court terme, sans toutefois remettre en cause l'attractivité des marchés disposant de fondamentaux solides.

Hervé Lievore, stratégiste chez HSBC Global Asset Management explique : « Les pays émergents ne sont pas homogènes entre eux, ni en termes de performance financière, ni en termes de fondamentaux économiques. Pour évaluer les perspectives des marchés émergents, il est essentiel d'identifier les déséquilibres internes et externes afin de déterminer quels pays ont toujours un potentiel de croissance supérieur à la moyenne des marchés émergents ».

« La volatilité des 12 derniers mois est largement due à des déséquilibres externes, précise Hervé Lievore, notamment la dépendance accrue à des capitaux de court terme, par définition instables. Cela est dû à deux raisons principales. La première est liée au fait que les pays occidentaux sont engagés depuis quatre ans dans la réduction des forts déficits extérieurs accumulés avant la crise financière, et ce en limitant leurs importations, au détriment des pays émergents. La seconde raison est l'érosion progressive de la compétitivité-prix des pays émergents, les devises de ces derniers s'étant appréciées sans que les gains de productivité puissent compenser cet effet de renchérissement.»

Hervé Lievore poursuit : « Les ventes des actifs des marchés émergents peuvent s'apparenter à une remise à niveau des risques, après une période de relative sous-estimation de ces derniers liée à la mise en oeuvre de politiques monétaires extrêmement accommodantes. Certains pays émergents, comme l'Inde, la Turquie et le Brésil, cherchent à corriger leurs déséquilibres extérieurs en relevant leur taux directeur, afin de diminuer leur consommation intérieure, et en augmentant l'épargne. Cette approche a par exemple réduit le déficit de la balance des paiements courants de l'Inde, qui est passé de 21 milliards USD au 2ème trimestre 2013 à 5 milliards USD au 4ème trimestre. »

Dans son rapport trimestriel, HSBC Global Asset Management évoque également 2 autres thématiques:

? Un focus sur l'envolée du crédit et le désendettement en Chine : le développement chinois s'est effectué dans une économie extrêmement dirigiste et régulée générant des déséquilibres importants. Le défi actuel pour la Chine sera de les résoudre. Mais c'est un challenge qui semble pouvoir être relevé, le ralentissement économique restant très mesuré.

? Un focus sur les perspectives des obligations des pays développés : les taux gouvernementaux dans le monde développé sont extrêmement bas et devraient le rester encore pendant un certain temps. Les primes de crédit pour les obligations privées, même si elles ont fortement baissé depuis 5 ans, nous semblent encore attractives et ce notamment du fait des fondamentaux des sociétés historiquement bons. Contact presse :


HSBC France : Sandrine Deswarte : 01 57 57 02 08 - sandrine.deswarte@hsbc.fr 



Notes aux éditeurs :

Risques liés aux placements
Tous les investissements comportent des risques, y compris la perte du capital. Les investissements internationaux sont assortis d'un niveau de risque supérieur et d'une volatilité accrue, d'autant plus importants pour les investissements dans les marchés émergents ou marchés frontières. Les titres étrangers sont susceptibles d'être assortis de risques supérieurs à ceux des investissements domestiques, notamment en termes de fluctuation des cours de change, de liquidité, de plus forte volatilité des cours, d'instabilité politique et économique, de moindre disponibilité des informations publiques et de modification de la législation fiscale ou relative aux changes, ou encore de politique monétaire. Les investissements dans des titres obligataires sont assortis d'un risque de crédit et de taux d'intérêt. Les titres à haut rendement moins bien notés se caractérisent par une volatilité supérieure des cours et comportent davantage de risques que les titres obligataires affichant une meilleure notation. Veuillez vous référer au document d'information clé pour l'investisseur (DICI) et au prospectus de l'OPC pour toutes les informations relatives aux risques, qui doivent faire l'objet d'une étude attentive parallèlement aux objectifs d'investissement et aux frais avant tout investissement.

HSBC Global Asset Management
HSBC Global Asset Management doit être désignée par sa dénomination entière afin d'éviter toute confusion avec d'autres entreprises de services financiers. HSBC Global Asset Management, qui regroupe les activités de gestion d'actifs du Groupe HSBC, propose des organismes de placement collectif français ou étrangers (fonds communs de placement, sociétés d'investissement à capital variable...) et des mandats de gestion dédiés pour les clients particuliers, intermédiaires, entreprises et institutionnels du Groupe HSBC à travers le monde. Grâce à un réseau international d'une trentaine d'implantations, HSBC Global Asset Management connecte les clients de HSBC aux opportunités d'investissement mondiales, et met à leur service des capacités internationales couplées à une connaissance locale sur les marchés. Au 31 mars 2014, HSBC Global Asset Management gère au total 440 milliards USD d'actifs.
HSBC Global Asset Management est la dénomination marketing pour les activités de gestion d'actifs de HSBC Holdings Plc.

Le Groupe HSBC
HSBC Holdings plc, maison mère du Groupe HSBC, a son siège situé à Londres. Le groupe sert des clients dans le monde entier à travers quelque 6 300 implantations réparties dans plus de 75 pays et territoires en Europe, à Hong Kong, dans le reste de l'Asie-Pacifique, en Amérique du Nord et Amérique du Sud, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Avec 2 758 milliards USD d'actifs au 31 mars 2014, HSBC est l'un des premiers groupes de services bancaires et financiers au monde.

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.