Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Hollande souligne la difficulté de frapper l'EI en Syrie

Reuters05/09/2014 à 21:16

(Actualisé avec précisions) NEWPORT, Pays de Galles, 5 septembre (Reuters) - François Hollande a souligné vendredi les difficultés d'engager des actions militaires contre l'Etat islamique (EI) en Syrie, mettant en avant le risque d'une intervention qui pourrait profiter à Bachar al Assad. Le chef de l'Etat, qui s'exprimait devant la presse lors du sommet de l'Otan à Newport, au Pays de Galles, avait indiqué un peu plus tôt que la France était prête à participer à une coalition contre l'EI en Irak à la demande des autorités irakiennes et dans le respect du droit international. "La Syrie est un cas différent (de l'Irak-NDLR), il ne peut pas être pour la France concevable d'avoir quelque action qui puisse être faite en lien avec le régime de Bachar al Assad", a dit François Hollande, qui avait prévenu la semaine dernière que le président syrien ne pouvait être un partenaire de lutte contre l'EI. "Sur la Syrie, nous ne sommes pas engagés dès lors que nous n'avons pas la preuve suffisamment claire que ce que nous ferons ou ce que nous pourrions faire pourrait profiter à Bachar al Assad", a-t-il ajouté. "Alors ça n'empêche pas d'agir puisque nous avons déjà agi en aidant" l'armée syrienne libre (ASL). "Nous ne sommes pas dans les mêmes situations de droit international : dans le cas de l'Irak, ce sont des autorités que nous considérons comme légitimes, dans l'autre, qui nous appellerait?", a-t-il poursuivi. "Il peut y avoir l'exercice d'un droit de suite, c'est un autre fondement possible", a estimé le chef de l'Etat. Plus de trois ans après le début du conflit syrien, qui a fait selon les estimations de l'Onu près de 200.000 morts, Bachar al Assad semble conforté par la montée en puissance de l'EI, qui a affaibli la rébellion modérée et pris de court les Occidentaux. Le chef de la diplomatie syrienne Walid al Moualem a récemment fait savoir que son pays était prêt à collaborer à une initiative internationale pour lutter contre l'EI, affirmant que Damas était un partenaire essentiel dans cette lutte contre l'organisation sunnite issue d'Al Qaïda. Une offre rejetée par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l'Allemagne ou encore la France, même si de nombreuses voix commencent à juger inéluctables une coopération avec le régime syrien. (Julien Ponthus, avec Marion Douet et Marine Pennetier à Paris, édité par Sophie Louet)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.