1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hidalgo rejette le plan Pécresse pour les voies sur berges à Paris
Reuters08/03/2018 à 11:54

    PARIS, 8 mars (Reuters) - La maire socialiste de Paris, Anne
Hidalgo, a rejeté jeudi la proposition de la présidente Les
Républicains de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, pour
la réouverture partielle de la circulation automobile sur les
voies sur berges.
    Anne Hidalgo a signé mercredi un arrêté maintenant la
fermeture à la circulation automobile des voies basses sur la
rive droite de la Seine, passant outre l'annulation par le
tribunal administratif de Paris de cette mesure.
    Le sort de ces quais bas est devenu un enjeu politique, à
deux ans des élections municipales.
    Valérie Pécresse, rivale politique de la maire de Paris, a
proposé un plan alternatif et progressif : la réouverture à la
circulation de ces quais sur une seule voie, une deuxième voie
étant réservée aux vélos et aux piétons.
    Dans son plan, les quais bas seraient totalement rendus aux
piétons et aux vélos les week-ends et vacances scolaires ; en
2020, seuls les véhicules propres pourraient y circuler et
seulement la semaine, avant une piétonnisation totale fin 2021.
    "Valérie Pécresse n'est pas maire de Paris (...) Elle dirige
la région et en cela elle est responsable des transports
publics", a déclaré Anne Hidalgo à France Inter. "J'ai envie de
dire à Valérie Pécresse que chacune de nous s'occupe de ce
qu'elle a à faire, de ce pourquoi elle est mandatée."
    La solution proposée par la présidente d'Ile-de-France est
"totalement inopérante et irréaliste et en plus elle ne serait
pas acceptée par le préfet de police parce qu'elle créerait un
danger", a-t-elle ajouté. 
    Elle a également reproché à Valérie Pécresse de retarder une
amélioration des transports en communs dans la capitale.
    "Nous, on attend, et ça c'est de sa responsabilité, la
création d'un bus en site propre sur les quais hauts (...)
C'était prévu pour 2019, elle nous dit 2021, ce qui est quand
même un petit sujet", a-t-elle ajouté.
    Elle a souhaité au demeurant que Paris et la métropole du
Grand Paris aient plus la main sur les transports publics.
    Selon Anne Hidalgo, la question de la circulation automobile
sur les 3,3 km de voies sur berges en question ne concerne qu'un
usager parisien sur dix et deux Franciliens sur dix.
    Tous les autres, qui n'utilisant pas la voiture pour aller
travailler, "on n'en parle pas, et ça c'est de la compétence de
Mme Pécresse", a-t-elle insisté.
    Le nouvel arrêté de fermeture des berges rive droite à la
circulation automobile doit être publié vendredi au Bulletin
municipal officiel. Pour contourner la décision du tribunal
administratif, il se fonde sur de nouvelles bases légales, la
protection du patrimoine et l'intérêt touristique, et non plus
la lutte contre la pollution atmosphérique.
    Anne Hidalgo a cependant laissé entendre que la bataille
n'était pas terminée et n'a pas exclu un retour de l'automobile
sur les quais bas. "On verra quelles seront les décisions
ultérieures du tribunal", a-t-elle ajouté.
     Plus de la moitié des Parisiens (55%) se déclarent
favorables au maintien de la piétonisation des berges de la rive
droite de la Seine, d'après un sondage paru jeudi.  

 (Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer