Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Hésitations en vue Europe, le dollar monte
information fournie par Reuters19/08/2022 à 07:48

HÉSITATIONS EN VUE EUROPE, LE DOLLAR MONTE

HÉSITATIONS EN VUE EUROPE, LE DOLLAR MONTE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en ordre dispersé vendredi pour une séance qui devrait être calme sur fond de prudence des investisseurs face aux incertitudes relatives à l'économie et à la politique monétaire des grandes banques centrales.

Les premières indications disponibles donnent un repli de 0,25% pour le CAC 40 parisien, de 0,39% pour le Dax à Francfort, un gain de 0,13% pour le FTSE à Londres et une perte de 0,27% pour l'EuroStoxx 50.

Après la publication d'un compte rendu de la réunion de juillet de la Réserve fédérale sujet à des interprétations divergentes, plusieurs responsables de la banque centrale américaine se sont exprimés jeudi pour rappeler leur détermination à relever les taux afin de maîtriser l'inflation, même si que la question du rythme de la hausse reste à trancher.

James Bullard, le président de la Fed de Saint-Louis, a dit privilégier actuellement une nouvelle hausse de taux de 75 points de base en septembre compte tenu de la vigueur de l'économie tandis que son homologue de San Francisco, Mary Daly, juge "raisonnable" aussi bien une remontée d'un demi-point que de trois quarts de point.

Les investisseurs pourraient avoir une idée plus précise des intentions de l'institution pour les mois à venir lorsque le président Jerome Powell s'exprimera vendredi prochain à 14h00 GMT sur les perspectives économiques lors de la conférence annuelle des banquiers centraux à Jackson Hole.

En attendant, la séance du jour devrait rester calme en l'absence de grand indicateur à l'agenda macroéconomique.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en légère hausse jeudi, les bonnes prévisions de ventes trimestrielles de Cisco (+5,8%) ayant contribué à soutenir le secteur technologique tandis que les indicateurs économiques reflétaient une économie toujours relativement forte.

L'indice Dow Jones a gagné 0,06% à 33.999,04 points, le S&P-500 a pris 0,23% à 4.283,74 points et le Nasdaq Composite a avancé de 0,21% à 12.965,34 points.

Parmi les indicateurs publiés avant ou pendant la séance, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué à 250.000 et l'indice d'activité économique de la Fed de Philadelphie a rebondi plus qu'attendu à 6,2​ après -12,3 le mois dernier.

En baisse, l'enseigne de grands magasins Kohl's a perdu 7,7% après avoir abaissé ses prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfice pour l'année entière.

Les contrats à terme signalent pour le moment un repli de 0,16% à 0,3%.

EN ASIE

Le Nikkei à la Bourse de Tokyo (-0,04%) se stabilise à l'approche de la clôture, le soutien apporté en début de séance par le repli du yen s'étant estompé au fil des heures.

Les variations sont également limitées en Chine où les inquiétudes concernant le COVID-19 et la lenteur de la reprise économique persistent. L'indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale perd 0,1% et le SSE Composite de Shanghai est quasi stable.

TAUX/CHANGES

Le rendement des Treasuries à dix ans gagne près de trois points de base à 2,9079% et le dollar a atteint un plus haut d'un mois face à un panier de devises de référence (+0,19%) alors que les responsables de la Réserve fédérale ont continué d'insister sur la nécessité de nouvelles hausses des taux d'intérêt.

Sur la semaine, l'"indice dollar" gagne pour l'instant près de 2%.

L'euro recule à 1,0077 dollar et se dirige vers un repli hebdomadaire de 1,8%.

"Il est difficile d'attribuer la faiblesse des devises européennes à des informations spécifiques, bien qu'une plus grande faiblesse des bases économiques (mondiales) soit une évidence depuis des semaines", a déclaré Ray Attrill, responsable de la stratégie changes chez National Australia Bank.

PÉTROLE

Après deux séances consécutives de hausse, les cours du pétrole repartent à la baisse avec les inquiétudes concernant le ralentissement de l'économie mondiale qui pourrait freiner la demande.

Le Brent perd 0,43% à 96,17 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,42% à 90,12 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Marc Angrand)

Valeurs associées

Tradegate -3.28%
Tradegate +2.65%
OTCBB -2.38%
OTCBB 0.00%
Ice Europ -4.01%
Ice Europ -4.91%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.