Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Hermès, plus forte baisse du CAC 40 à la mi-séance du vendredi 8 juillet 2022 -
information fournie par AOF08/07/2022 à 12:18

(AOF) - Hermès (- 2,67% à 1056,65 euros)

Le groupe de luxe continue de faire l'objet de prises de bénéfices. Hermès a bien rebondi depuis la mi-juin.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

- Groupe familial de luxe créé en 1837 de taille moyenne mais de notoriété mondiale, avec 320 magasins exclusifs dans le monde ;

- Ventes de 6,4 Mds€, réparties entre l’Europe pour 25 % dont la France pour 10 %, le Japon pour 13 %, l’Asie-Pacifique hors Japon pour 46 % ;

- L’une des marques les plus diversifiées dans l’univers des produits de luxe, de la maroquinerie (50 % des ventes), aux vêtements et accessoires (22 %), en passant par la soie et textiles (7 %), les parfums (4 %), l’horlogerie (3 %), les arts de la table…;

- Modèle d’affaires fondé sur l’intégration verticale, le « pouvoir de la main », le maintien en France des savoir-faire des plus de 6 000 artisans qui fabriquent 7/10èmes des produits vendus, un ancrage territorial et le partage aux 3 tiers de la valeur créée (investissements, actionnaires, mise en réserve) ;

- Société contrôlée par les actionnaires familiaux (66,6 % du capital et 78,2 % des droits de vote) dont Axel Dumas et Henri-Louis Bauer (représentant de la société Emile Hermès) sont gérants commandités ;

- Structure financière saine avec 7,4 Mds€ de capitaux propres, une trésorerie de 4,2 Mds€, combinant maintien des investissements opérationnels et générosité envers les actionnaires.

Enjeux

- Stratégie de croissance fondée sur un réseau de distribution exclusif, renforcé par l’ouverture régulière de nouveaux magasins et sur la qualité professionnelle des salariés ;

- Stratégie d’innovation inhérente au métier de créateur, avec Petit H, Hermès Horizon / déploiement d’une plateforme d’e-commerce disponible dans 29 pays, recours au flagship digital de parcours de vente omnicanaux… ;

- Stratégie environnementale organisée autour de 2 ambitions : d’ici 2020, réduction de 50 % des émissions carbone des activités propres, par rapport à 2018 et renouvellement de l’engagement dans le 3 ème fonds carbone Livelihoods;

- Capacité de résistance aux effets de mode et aux contextes économiques grâce à son image « classique » et son caractère intemporel ;

- Pouvoir de négociation élevé, forte capacité à augmenter ses prix grâce à un positionnement très haut de gamme, stratégie de sécurisation des approvisionnements et politique active de rachat des concessions, facteur de soutien des marges.

L'axe du développement durable désormais prioritaire

C'est l'une des attentes les plus fortes des clients âgés de 25 à 40 ans, qui représentent une proportion croissante des ventes. Cela représente également un atout dans le recrutement pour les grandes marques de luxe. LVMH, Fendi, l'Imperial College London et la Central Saint Martins UAL se sont associés autour d'un projet de recherche de deux ans pour développer de nouveaux biotextiles pour la fourrure dans le secteur. Récemment le manifeste pour une mode regénérative, élaboré en partenariat avec l'Alliance pour la bioéconomie circulaire (CBA) a été signé par Burberry, Chloé, Stella McCartney, ou Armani. Quant à Kering, il a mis au point un outil mesurant tout au long de la chaîne d'approvisionnement ses émissions de CO2, la consommation d'eau, ou l'utilisation des sols.

Valeurs associées

Euronext Paris -3.02%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 08/07/2022 à 12:18:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.